Rechercher

Coalition juive républicaine : la tirade de Trump contre Netanyahu « insignifiante »

"Rien dans cette histoire ne diminue les réalisations historiques [et] le fait que Trump a été le président le plus pro-israélien de tous les temps", a déclaré Matt Brooks

Matt Brooks, directeur exécutif de la Republican Jewish Coalition, s'adresse au groupe lors de sa conférence annuelle le 16 mars 2019 à Las Vegas, Nevada. (Autorisation)
Matt Brooks, directeur exécutif de la Republican Jewish Coalition, s'adresse au groupe lors de sa conférence annuelle le 16 mars 2019 à Las Vegas, Nevada. (Autorisation)

Le directeur exécutif de la Coalition juive républicaine, Matt Brooks, a estimé dimanche que les propos féroces récemment tenus par l’ancien président américain Donald Trump contre l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu étaient « insignifiants ».

« Rien dans cette histoire ne diminue les réalisations historiques que les deux [pays] ont accomplies ensemble, le fait que Trump a été le président le plus pro-israélien de tous les temps et a reçu une part historique du vote juif en Floride qui l’a aidé à remporter les élections dans cet Etat », a confié Brooks au quotidien Haaretz.

Dans une interview accordée au journaliste israélien Barak Ravid pour le nouveau livre de ce dernier, La Paix de Trump: les accords d’Abraham et la refonte du Moyen-Orient, Trump fustige Netanyahu pour avoir félicité le président américain Joe Biden pour sa victoire électorale.

« J’aimais bien Bibi. Je l’aime encore bien. Mais j’aime aussi la loyauté. La première personne à avoir félicité Biden, c’était Bibi. Et non seulement il l’a félicité, mais il en a fait une vidéo », a déclaré M. Trump en avril. « Il était l’un des premiers. Je ne lui ai pas parlé depuis. Qu’il aille se faire foutre ».

Le président américain de l’époque Donald Trump lors d’un rassemblement de campagne de candidats républicains au sénat à Valdosta, en Géorgie, le 5 décembre 2020. (Crédit : AP Photo/Evan Vucci, File)

Trump a également dit à Ravid que Netanyahu n’était pas vraiment intéressé par la paix avec les Palestiniens, contrairement au président de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas.

Le journaliste israélien a de nouveau parlé à l’ex-président américain en juillet, lorsque le Premier ministre israélien a été évincé après 12 ans au pouvoir. « Je l’aime bien, mais il était là depuis longtemps », a déclaré M. Trump.

M. Netanyahu a réagi dans un communiqué à Axios. « J’apprécie beaucoup l’importante contribution du président Trump à Israël et à sa sécurité », a indiqué l’ancien Premier ministre. « Je comprends aussi l’importance de l’alliance solide entre Israël et les Etats-Unis et il était donc important pour moi de féliciter le président élu ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...