Collomb se rendra à la « marche blanche » en mémoire de Mireille Knoll
Rechercher

Collomb se rendra à la « marche blanche » en mémoire de Mireille Knoll

Le ministre de l'Intérieur participera à la "marche blanche", en mémoire de l'octogénaire juive dont le meurtre ravive les inquiétudes sur l'antisémitisme en France

Gérard Collomb, au centre, ministre français de l'Intérieur, près des lieux d'une attaque terroriste devant la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 6 juin 2017. (Crédit : Bertrand Guay/AFP)
Gérard Collomb, au centre, ministre français de l'Intérieur, près des lieux d'une attaque terroriste devant la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 6 juin 2017. (Crédit : Bertrand Guay/AFP)

Gérard Collomb a annoncé sa participation à la « marche blanche » qui se tiendra mercredi en mémoire de Mireille Knoll, une octogénaire dont le meurtre a provoqué une vive émotion et ravivé les inquiétudes sur l’antisémitisme en France.

Interrogé sur France Inter sur sa participation à la « marche blanche », mercredi soir à Paris, le ministre de l’Intérieur a répondu : « oui ».

« On voit monter un antisémitisme fort. Dans ma génération, on pensait que c’était quelque chose de terminé, qu’après la Shoah qui avait marqué un choc pour tout le monde, jamais plus il n’y aurait d’attaques systématiques », a commenté M. Collomb.

Deux hommes ont été mis en examen et écroués mardi pour « homicide volontaire » à caractère antisémite après la découverte vendredi dernier du corps de cette femme juive lardé de 11 coups de couteau et en partie carbonisé dans son modeste appartement.

Le ministre a présenté l’un des suspects du meurtre, Yacine M. comme un « petit voyou de quartier qui allait faire des rapines », mais il a relevé qu’il n’était « pas du tout » radicalisé.

La veille à l’Assemblée nationale, le ministre avait dénoncé les « stéréotypes » à l’origine selon lui du meurtre de l’octogénaire juive.

Invitée de RMC, mercredi, son homologue de la Justice Nicole Belloubet a fait part de son incompréhension devant ce meurtre.

« Il est absolument incroyable qu’aujourd’hui en France en 2018 on meure parce qu’on est juif, qu’on meure pour une qualification qui, me semble-t-il, fait partie de l’intime. Tout cela est absolument invraisemblable », a déclaré la Garde des Sceaux.

Le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), rejoint par de très nombreuses associations, a appelé à une « marche blanche » qui partira à 18h30 de Nation pour rallier le domicile de la victime.

De très nombreux partis politiques ont répondu présent, des Insoumis de Jean-Luc Mélenchon aux Républicains de Laurent Wauquiez en passant par La République en marche avec Christophe Castaner. Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux se joindra également au cortège.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...