Comment Israël a créé la « route intelligente » selon le magazine de l’école Polytechnique
Rechercher

Comment Israël a créé la « route intelligente » selon le magazine de l’école Polytechnique

On y apprend comment l'état juif a fait face à "ses problèmes de congestion routière" qui pouvaient potentiellement impacter son PIB

Photo Instagram dont les couleurs ont été modifiées d'un conducteur utilisant Waze aux Philippines. (Crédit : CC-BY raramaurina,Flickr)
Photo Instagram dont les couleurs ont été modifiées d'un conducteur utilisant Waze aux Philippines. (Crédit : CC-BY raramaurina,Flickr)

La jaune et la rouge, le magazine de l’Ecole polytechnique consacre son numéro d’octobre au rapport de l’X avec la Start-up nation israélienne.

Israël a dû en quelques années, rappelle le magazine, rattraper un retard considérable en termes d’infrastructures de transports, notamment ferroviaires qui « étaient quasi inexistantes à la fin des années 90, l’ensemble des déplacements en transports collectifs s’effectuant par autobus ou autocars ».

Autre problème, les bouchons quotidiens pour accéder dans le centre du pays qui se concentre autour de l’axe Tel-Aviv-Jérusalem : « Ce phénomène de congestion est un facteur d’inquiétude pour le développement économique, avec un coût estimé aujourd’hui à 2 % du PIB ».

Par un mélange savant d’investissements publics et d’innovation privée Israël a fait un bond en avant significatif:

« L’idée est de réserver une voie d’accès sur l’autoroute aux transports collectifs et au covoiturage, et d’utiliser la capacité résiduelle pour le passage de véhicules individuels dont les conducteurs acceptent de s’acquitter d’un péage dont le prix est fixé dynamiquement en temps réel (variant entre 2 et 25 €) afin de réguler la demande, et payé via un portique de détection automatique, ce qui assure un temps de trajet maximal garanti, » explique La Jaune et la rouge.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...