Condamnation de Nemmouche: le Musée juif salue une « victoire » face « à l’immonde »
Rechercher

Condamnation de Nemmouche: le Musée juif salue une « victoire » face « à l’immonde »

Dans un communiqué, le musée a déclaré qu'une "page se tourne" et veut poursuivre "ses missions culturelles, éducatives et patrimoniales" et rester "un lieu ouvert à tous"

Le musée juif de Bruxelles - lundi 2 juin 2014 (Crédit : Surya Jonckheere/Times of Israel)
Le musée juif de Bruxelles - lundi 2 juin 2014 (Crédit : Surya Jonckheere/Times of Israel)

Le Musée juif de Bruxelles, où quatre personnes ont été assassinées en 2014 par Mehdi Nemmouche, a salué mardi la condamnation du jihadiste français à la prison à vie, qu’il considère comme une « victoire de l’Etat de droit face à l’immonde ».

« Justice a été rendue », a estimé l’institution dans un communiqué.

« C’est un réel soulagement pour les proches des victimes, et également une victoire face aux théories du complot et à la haine, qui se sont fait entendre pendant ce procès », a-t-elle ajouté, en référence à la défense du Français, qui disait avoir été « piégé ».

Mehdi Nemmouche, 33 ans, a été condamné dans la nuit de lundi à mardi par la cour d’assises de Bruxelles, après neuf semaines de procès, à la réclusion à perpétuité pour quatre « assassinats terroristes » commis le 24 mai 2014. Il venait tout juste de rentrer de Syrie.

Il a été reconnu coupable d’avoir abattu de sang-froid les Israéliens Miriam et Emmanuel Riva, 53 et 54 ans, ainsi qu’un employé belge de 26 ans, Alexandre Strens, et une bénévole française de 66 ans, Dominique Sabrier.

Son coaccusé, Nacer Bendrer, un délinquant marseillais de 30 ans, a lui été condamné à 15 ans de réclusion en tant que « coauteur » pour lui avoir fourni les armes et les munitions.

« Une page se tourne », a souligné le Musée juif, qui « entend poursuivre, plus que jamais, ses missions culturelles, éducatives et patrimoniales » et rester « un lieu ouvert à toutes et tous ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...