Condamnation des attaques antisémites contre des survivants de Parkland
Rechercher

Condamnation des attaques antisémites contre des survivants de Parkland

Des leaders étudiants ont été comparés aux nazis sur les réseaux sociaux ; « Les différences de politique ne sont jamais une excuse à l'antisémitisme »

Des étudiants manifestent pour une plus grande sécurité dans les écoles après la fusillade de masse à Parkland, en Floride, le 14 février. (Zoe Terner/NFTY)
Des étudiants manifestent pour une plus grande sécurité dans les écoles après la fusillade de masse à Parkland, en Floride, le 14 février. (Zoe Terner/NFTY)

WASHINGTON – Les membres d’un groupe de travail bipartite sur l’antisémitisme de la Chambre des représentants américaine ont condamné les attaques émises à l’encontre de survivants de la fusillade survenue dans l’école de Parkland, en Floride, en février dernier. Les étudiants avaient été la cible d’images antisémites et de comparaisons avec les nazis.

« Il est honteux pour quiconque d’attaquer des étudiants – en particulier des survivants d’une fusillade – avec des insultes antisémites et en faisant des comparaisons nazies », ont déclaré vendredi dans un communiqué quatre membres du groupe de travail.

« Les différences de politique ne sont jamais une excuse à l’antisémitisme. Nous condamnons l’antisémitisme sous toutes ses formes et rejetons toute évocation inappropriée de l’Holocauste ou toute comparaison avec les nazis. »

La police de Washington a arrêté cette semaine un homme qui affichait des tracts antisémites sur le campus de l’université américaine. Sur l’un d’eux, on y trouvait une photo d’un des survivants de la fusillade de l’école Marjory Stoneman Douglas de Parkland, en Floride. Certains des leaders du mouvement de contrôle des armes à feu qui a émergé parmi les survivants adolescents ont été la cible d’insultes antisémites sur les réseaux sociaux.

De plus, certains de ces mêmes leaders de ce mouvement étudiant ont été comparés aux nazis sur les réseaux sociaux, par les médias d’extrême droite et, dans au moins un cas, par l’assistant d’un législateur de l’Etat de New York.

Le communiqué a été émis par le représentant Ted Deutch, un démocrate de Floride dont le district englobe le lycée. La déclaration a également été co-signée par Ileana Ros-Lehtinen, représentante républicaine de Floride, Eliot Engel et Nita Lowey, tous deux démocrates de New York.

Certains membres du mouvement étudiant sont Juifs. Cinq des 17 étudiants et enseignants tués dans l’attaque étaient juifs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...