Israël en guerre - Jour 284

Rechercher

Condamné à 27 mois de prison pour avoir chassé illégalement des porcs-épics

L'INPA, qui veut des peines sévères pour les mauvais traitements infligés aux animaux, se félicite du verdict ; le résident de Taïbe doit aussi payer une amende de 25 000 shekels

Sue Surkes est la journaliste spécialisée dans l'environnement du Times of Israel.

Ce porc-épic a déambulé dans les toilettes de la Knesset, le 7 juin 2020.(Crédit : Haim Bar)
Ce porc-épic a déambulé dans les toilettes de la Knesset, le 7 juin 2020.(Crédit : Haim Bar)

Le tribunal de première instance de Kfar Saba a condamné jeudi un habitant de la ville arabe de Taïbe, dans le centre du pays, à 27 mois de prison et à une amende de 25 000 shekels pour avoir chassé et maltraité des porcs-épics à l’aide de chiens dressés.

L’homme a admis, dans le cadre d’une négociation de peine, quatorze chefs d’accusation de maltraitance d’animaux, alors qu’ils chassaient ces animaux sauvages protégés sans licence ni permis.

L’Autorité israélienne de la nature et des parcs (INPA) fait depuis longtemps campagne en faveur de peines plus sévères pour les mauvais traitements infligés aux animaux sauvages.

Son procureur en chef, Shay Peretz, s’est félicité de la décision du tribunal, déclarant que la peine était appropriée suite aux mauvais traitements infligés à des animaux sauvages protégés d’une manière aussi « systématique et honteuse », dans une « indifférence abjecte à l’égard de leur sort ».

« Le tribunal poursuit une tendance progressive à infliger des peines plus lourdes aux personnes qui font du mal aux animaux », a souligné Peretz.

« Le sujet de la cruauté envers les animaux n’est souvent pas abordé de manière approfondie dans le droit pénal. Cependant, la sentence prononcée aujourd’hui par le tribunal de première instance de Kfar Saba, qui a accepté la position du bureau du procureur, donne à cette question la place qui lui revient », a déclaré Chen Yitzhaki, de l’équipe du ministère public.

« La peine sévère infligée à l’accusé pour ses actes horribles envers les animaux envoie un message clair et dissuasif, à savoir que le fait de nuire aux animaux entraînera une peine sévère comprenant une longue période derrière les barreaux et une amende significative. »

Le porc-épic, dont la viande est considérée par certains comme un mets raffiné, est protégé en Israël, où la loi stipule que la chasse et le piégeage des animaux sauvages ne sont autorisés qu’aux inspecteurs de l’INPA ou aux personnes autorisées par écrit par l’INPA à le faire.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.