Condoléances de l’Iran après la mort de 4 pèlerins saoudiens
Rechercher

Condoléances de l’Iran après la mort de 4 pèlerins saoudiens

Selon une information non confirmée, les pèlerins chiites auraient été intoxiqués par un pesticide répandu dans leur hôtel

Vue aérienne de la ville de Machhad en Iran où les victimes de l'intoxication étaient en pélerinage (Crédit : Capture d'écran YouTube/PressTV
Vue aérienne de la ville de Machhad en Iran où les victimes de l'intoxication étaient en pélerinage (Crédit : Capture d'écran YouTube/PressTV

L’Iran a présenté mercredi ses condoléances aux familles de quatre Saoudiens décédés d’une intoxication lors d’un pèlerinage en Iran, au lendemain de la convocation de l’ambassadeur iranien à Ryad pour s’expliquer sur l’incident.

« Nous sommes désolés pour ce qui est arrivé et nous présentons nos sincères condoléances aux familles qui ont perdu un proche », a déclaré la porte-parole de la diplomatie iranienne Marzieh Afkham lors de son point de presse hebdomadaire.

« L’hospitalité des Iraniens est bien connue et nous espérons que cette affaire sera résolue », a-t-elle ajouté.

Un adolescent et trois enfants sont morts et une trentaine d’autres personnes ont été hospitalisées après avoir inhalé un gaz toxique lors d’un pèlerinage dans la ville sainte chiite de Machhad (nord-est), avaient rapporté lundi les médias iraniens.

Trente-six personnes avaient été prises de nausées et d’étourdissements dimanche matin, selon le docteur Abdollah Bahrami, directeur de l’hôpital Imam Reza, cité par l’agence officielle Irna.

Les pèlerins ont été intoxiqués par un pesticide interdit qui avait été répandu dans l’hôtel où ils résidaient, selon un responsable de l’Organisation iranienne de la sécurité sanitaire cité par l’agence Isna. Mais le procureur de la ville n’a pas confirmé la cause de l’incident.

Cinq personnes ont été arrêtées dans le cadre de l’enquête mais « jusqu’ici il n’y a pas de preuve que l’incident soit intentionnel », avait indiqué lundi le porte-parole de l’autorité judiciaire, Gholamhossein Mohseni-Ejei, selon Isna.

La ville de Machhad, où se trouve le mausolée de l’imam Reza, huitième successeur du prophète Mahomet selon les musulmans chiites, est le plus grand centre de pèlerinage du pays. Le pèlerinage draine chaque année plusieurs millions d’Iraniens et de musulmans chiites de la région.

Les responsables saoudiens ont convoqué mardi l’ambassadeur d’Iran à Ryad pour exprimer la « grave préoccupation » du royaume et appeler les autorités iraniennes à mener « une enquête rapide pour en dévoiler les circonstances » de la mort des pèlerins.

Cet incident survient alors que les tensions sont vives entre l’Arabie saoudite et son principal rival régional, notamment sur le conflit au Yémen où Ryad mène une campagne de frappes aériennes contre des rebelles chiites soutenus par l’Iran.

La minorité chiite du royaume saoudien (à majorité sunnite) a été frappée le mois dernier par deux attentats suicide ayant tué 25 personnes dans l’est de l’Arabie saoudite.

Les deux attaques ont été revendiquées par l’Organisation Etat islamique, qui considère les chiites comme des hérétiques.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...