Confinement en Israël : 500 soldats armés déployés pour assister la police
Rechercher

Confinement en Israël : 500 soldats armés déployés pour assister la police

Dans un revirement inexpliqué, les troupes seront armées pour aider les officiers dans tout le pays à partir de dimanche ; les militaires sont issus de 8 bataillons d'entraînement

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un membre de la police des frontières israélienne porte un équipement de protection et un masque contre le coronavirus, au point de contrôle d'Ein Yael, près du zoo biblique de Jérusalem, le 11 mars 2020. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)
Un membre de la police des frontières israélienne porte un équipement de protection et un masque contre le coronavirus, au point de contrôle d'Ein Yael, près du zoo biblique de Jérusalem, le 11 mars 2020. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

Environ 500 soldats seront déployés à travers le pays à partir de dimanche pour aider la police à faire respecter les dernières restrictions de mouvement imposées par le gouvernement afin d’endiguer la pandémie de coronavirus, a déclaré vendredi l’armée israélienne.

Les troupes seront armées. L’armée n’a pas immédiatement expliqué son revirement concernant la décision de faire porter des armes aux troupes, ayant précédemment déclaré que les soldats ne seraient pas armés car ils ne serviraient qu’en tant qu’auxiliaires de la police.

Cela semblait être un premier pas vers la préparation d’un confinement national complet, dans lequel l’armée déploierait 2 000 à 3 000 soldats supplémentaires pour aider la police.

Les soldats – issus de huit bataillons – proviendront de différentes bases d’entraînement de l’armée et aideront la police en effectuant des patrouilles, en veillant à ce que les gens restent en quarantaine, en bloquant les routes et en protégeant les officiers, selon l’armée.

Une unité sera déployée dans chacun des huit districts de la police israélienne à travers le pays et la Cisjordanie.

Un agent de la police des frontières muni de protections à Jérusalem, le 26 mars 2020. (Crédit : police israélienne)

« Les soldats suivront une formation pour la mission et une préparation pour opérer dans l’espace civil », a déclaré l’armée israélienne.

Le nombre de soldats qui, selon l’armée, aideront la police est inférieur aux 650 soldats annoncés par le ministre de la sécurité intérieure Gilad Erdan en début de semaine.

Depuis mercredi 17 heures, les Israéliens ont reçu l’ordre de rester chez eux à l’exception d’un petit nombre d’activités approuvées et spécifiquement définies, notamment l’achat de nourriture et de médicaments.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...