Israël en guerre - Jour 229

Rechercher

Congo : Le texte pour empêcher l’élection d’un Juif de nouveau soumis au vote

Seuls seraient éligibles à la présidence les candidats dont les deux parents sont congolais, ce qui exclurait Moïse Katumbi, dont le père était un Juif grec

Lepoliticien congolais Moise Katumbi donne une conférence de presse dans les bureaux de son avocat, à Paris, en France, le 16 juin 2017. (Crédit : AP Photo/Ariane Grosset)
Lepoliticien congolais Moise Katumbi donne une conférence de presse dans les bureaux de son avocat, à Paris, en France, le 16 juin 2017. (Crédit : AP Photo/Ariane Grosset)

JTA – Les promoteurs du projet de loi qui aurait pour effet de disqualifier le politicien juif de la course à la présidence tentent de nouveau de le faire adopter, au grand désarroi des dirigeants juifs de l’étranger.

Le projet de loi, réintroduit au parlement de Kinshasa cette semaine, aurait pour effet d’interdire à toute personne dont les deux parents ne seraient pas congolais de se présenter à l’élection présidentielle.

La première victime en serait Moïse Katumbi, qui a dit son intention de se présenter à la magistrature suprême.

Katumbi est le fils d’une Congolaise issue d’une famille royale et d’un juif grec, Nisim Soriano, qui a trouvé refuge dans ce pays, alors sous domination belge, au moment de la Shoah.

« Ce projet de loi très controversé sur la nationalité est considéré par l’opposition comme une manoeuvre pour empêcher Moïse Katumbi, principal candidat à l’élection présidentielle de 2023 crédité d’excellents sondages, de l’emporter contre le président sortant », a déclaré un porte-parole de Katumbi à la Jewish Telegraphic Agency.

Ce n’est pas la première fois que Katumbi se heurte à ce projet de loi, connu sous le nom de loi Tshiani, du nom de son auteur Noel Tshiani, un rival en politique.

Tshiani avait déjà présenté un projet de loi très semblable en 2021, alors que Katumbi était également candidat, de manière à prévenir toute forme d’ingérence étrangère dans les élections.

« Pour en finir avec ces mercenaires qui se fraient un chemin jusqu’au plus haut sommet de l’État congolais », déclarait alors Tshiani pour défendre son projet de loi.

Sur Twitter, il avait même adossé son projet de loi à des commandements bibliques, comme par exemple le Deutéronome 17:15, qui dit : « Vous ne pouvez pas mettre au-dessus de vous un étranger qui n’est pas votre frère. »

Katumbi a vécu toute sa vie en RDC et, du côté de sa mère, on trouve l’arrière-petit-fils d’un roi de l’ethnie Lunda.

Le leader de l’opposition congolaise, Moise Katumbi, lors d’un forum de trois jours dans un hôtel de villégiature près de Johannesburg, en Afrique du Sud, le 12 mars 2018. (Crédit : AP/Themba Hadebe)

Il est à la tête d’entreprises dans les secteurs des mines, du transport et de la production alimentaire et est l’un des hommes les plus riches du pays.

En 2016, The Economist l’a qualifié de « deuxième homme le plus puissant de la République démocratique du Congo » après son président de l’époque, Joseph Kabila.

Il a été un très apprécié gouverneur de la province du Katanga, dans le sud du pays, dont il a contribué à décupler le PIB entre 2007 et 2015, développant les infrastructures (notamment l’eau) et le niveau d’alphabétisation.

Que ce soit dans le cadre de sa carrière commerciale ou politique, Katumbi a toujours entretenu des relations étroites avec Israël, où son père s’était installé.

Katumbi s’est souvent rendu en Israël, du vivant de son père, et a même été pressenti comme acheteur de l’équipe de football israélienne du Maccabi Netanya.

Katumbi est propriétaire de l’équipe TP Mazembe de la RDC.

Le projet de loi est critiqué tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des frontières de la RD Congo : les organisations de défense des droits de l’homme en dénoncent le caractère inconstitutionnel, et craignent qu’il ne relance un cycle de violences dans un pays encore récemment déchiré par la guerre.

Les élections doivent se tenir en décembre prochain, mais l’actuel président, Félix Tshisekedi, a fait savoir que leur tenue pourrait être perturbée.

Rabbi Menachem Margolin, président de l’Association juive européenne. (Crédit : Autorisation de l’European Jewish Association)

« Je suis consterné par ce projet de loi qui vise à évincer un candidat de tout premier plan des élections sur la seule base de son ascendance juive », a déclaré le rabbin Menachem Margolin, président de l’Association juive européenne, proche de Katumbi.

« Il s’agit d’une violation flagrante des droits humains et d’un dangereux pas en arrière pour la République démocratique du Congo », a ajouté Margolin.

« Je suis certain que les citoyens congolais vont s’opposer à ce projet de loi inique et veiller à ce que tous les candidats puissent prendre part aux élections, indépendamment de leur origine. J’appelle tous ceux qui croient en la justice et en l’égalité à livrer ce combat crucial pour l’avenir de la RDC et du continent africain dans son ensemble. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.