Israël en guerre - Jour 230

Rechercher

Conscription : Tsahal a rencontré un haut responsable haredi en avril

Alors que le gouvernement tarde à soumettre son projet de loi sur l’enrôlement des ultra-orthodoxes, le chef du Directorat des Ressources humaines de l’armée s'est entretenu avec le rabbin Hirsch

Le général de division Yaniv Asor, chef du Directorat des Ressources humaines de l’armée israélienne, assistant à une cérémonie, au mur Occidental, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 4 avril 2024. (Credit : Chaïm Goldberg/Flash90)
Le général de division Yaniv Asor, chef du Directorat des Ressources humaines de l’armée israélienne, assistant à une cérémonie, au mur Occidental, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 4 avril 2024. (Credit : Chaïm Goldberg/Flash90)

Le chef du Directorat des Ressources humaines de l’armée israélienne a rencontré l’un des principaux dirigeants du courant lituanien de la communauté juive ultra-orthodoxe avant Pessah, le mois dernier, dans le cadre d’un effort visant à formuler un plan pour enrôler des membres de la communauté haredi.

La Treizième chaîne a rapporté mercredi que la rencontre du général de division Yaniv Asor avec le rabbin Moshe Hirsch faisait partie d’une série de réunions avec les dirigeants ultra-orthodoxes organisées dans le cadre des efforts déployés par Tsahal pour élaborer un plan d’enrôlement à la suite d’une récente décision de la Haute Cour selon laquelle le gouvernement doit cesser de fournir des fonds aux yeshivot – ou séminaires religieux – pour les étudiants éligibles à l’enrôlement dans les rangs de Tsahal, car le cadre juridique permettant de différer leur service militaire est arrivé à expiration.

Un document présenté à la Haute Cour par le gouvernement mercredi indique que l’establishment de la Défense a commencé à travailler « pour promouvoir l’intégration des membres de la communauté ultra-orthodoxe ».

Hirsch, le doyen de la yeshiva Slabodka de Bnei Brak et membre du Conseil des Sages de la Torah de Degel HaTorah, est un fervent opposant à l’enrôlement d’étudiants en yeshiva à plein temps, qu’il prétend motivé par une haine de la religion.

Asor a souligné la pénurie de main-d’œuvre de l’armée en raison de la guerre en cours contre le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza, tandis que Hirsch a expliqué les besoins culturels et religieux spécifiques des militaires haredim, ce qui a conduit à une discussion sur les options de service et les quotas d’enrôlement, a rapporté la Treizième chaîne.

Toutefois, selon le site d’information ultra-orthodoxe Behadrei Haredim, Hirsch a souligné qu’il s’opposait à l’enrôlement de tout étudiant en yeshiva à plein temps, qui, a-t-il insisté, doit être autorisé à poursuivre ses études.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.