Conseil de l’Europe : un employé turc arrache une caricature de Mahomet
Rechercher

Conseil de l’Europe : un employé turc arrache une caricature de Mahomet

Le dessin faisait partie d'un patchwork réalisé par l'artiste maltais Norbert Francis Attard, illustrant le thème de la liberté d'expression

Assemblée plénière du Conseil de l'Europe (Crédit : Wikipédia
Assemblée plénière du Conseil de l'Europe (Crédit : Wikipédia

Un attaché parlementaire turc du Conseil de l’Europe a vandalisé une oeuvre d’art sur la liberté d’expression exposée au siège de l’organisation européenne à Strasbourg, en arrachant avec son stylo une caricature du prophète Mahomet, a-t-on appris vendredi auprès d’une source proche du Conseil.

Cet assistant parlementaire, membre de la délégation turque et du parti AKP du président Recep Tayyip Erdogan, « se sentant offusqué » par la caricature publiée en 2005 par un journal danois – représentant Mahomet avec une bombe à la place du turban – « a enfoncé dans le dessin un stylo et arraché » cette partie de l’oeuvre d’art montrant le prophète de l’islam.

L’incident s’est produit mercredi vers 13 heures, dans les couloirs du Conseil de l’Europe, dans une partie appelée « lobby de l’hémicycle », en présence de plusieurs dizaines de personnes, agents de sécurité, parlementaires, ambassadeurs du Conseil de l’Europe.

Le dessin faisait partie d’un patchwork réalisé par l’artiste maltais Norbert Francis Attard, illustrant le thème de la liberté d’expression. L’oeuvre montre notamment des visages de la censure et de la liberté d’expression comme le dramaturge allemand Bertold Brecht, le cinéaste Charlie Chaplin dans son rôle célèbre du « Dictateur », avec un bandeau rouge rajouté sur lequel est écrit « censored » (censuré).

Charlie Chaplin, "The Kid" (YouTube screenshot)
Charlie Chaplin, « The Kid » (YouTube screenshot)

Au même moment était inaugurée plus loin, par le ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Cavusoglu, une exposition sur le Coup d’Etat du 15 juillet en Turquie.

A la suite de l’incident, le président de l’assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, le chrétien-démocrate espagnol Pedro Agramunt a eu un entretien avec le président de la délégation turque, a-t-on indiqué de même source.

« Le président de la délégation turque a présenté ses excuses » au nom de sa délégation et adressé un rappel à l’ordre à son assistant parlementaire, a-t-on ajouté.

Pour clôre l’incident, le Conseil de l’Europe a décidé d’inviter l’artiste maltais à Strasbourg.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...