Rechercher

Consigne des bouteilles: plus de 1 000 Israéliens se plaignent du refus des magasins

Sur 1 176 plaintes concernant 7 792 bouteilles entre décembre et janvier, la majeure partie provenait de Jérusalem, suivie de Tel Aviv, Bnei Brak et Beit Shemesh

Un homme trie des bouteilles pour le recyclage à Givat Shaul, à Jérusalem, le 1er février 2022. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
Un homme trie des bouteilles pour le recyclage à Givat Shaul, à Jérusalem, le 1er février 2022. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

Plus d’un millier d’Israéliens se sont plaints du refus des magasins d’honorer le programme élargi de consigne des bouteilles au cours des deux premiers mois de sa mise en vigueur, a rapporté dimanche le ministère de la Protection de l’environnement.

Sur les 1 176 plaintes concernant la tentative de dépôt de 7 792 bouteilles, le plus grand nombre provenait de Jérusalem, suivi de Tel Aviv, Bnei Brak (près de Tel Aviv) et Beit Shemesh (près de Jérusalem).

Les plaintes ont été déposées en décembre et en janvier auprès d’une hotline mise en place par le ministère en collaboration avec le Conseil israélien des consommateurs.

Depuis 2001, lorsque le gouvernement a adopté la loi sur la consigne des contenants de boissons, une somme remboursable – actuellement 30 agorot – a été ajoutée au coût de toutes les canettes de boisson, ainsi que des bouteilles en verre et en plastique contenant entre 100 mL et 1,5 L de boisson, pour encourager les gens à les retourner après usage.

En octobre 2020, la ministre de la Protection de l’environnement de l’époque, Gila Gamliel, a annoncé que la loi serait étendue aux contenants de boissons de 1,5 à 5 L.

Elle a donné aux entreprises de boissons et aux détaillants un an pour se préparer aux changements.

La loi élargie est entrée en vigueur sous le successeur de Gamliel, l’actuelle ministre Tamar Zandberg, le 1er décembre.

Certains magasins ont acheté des consignes de bouteilles.

Un homme recycle des bouteilles en plastique dans une machine automatique d’un magasin Yochananof à Tel Aviv, le 1er décembre 2021. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Le ministère a indiqué que 96 % des plaintes se sont avérées justifiées et a déclaré que les coupables avaient été contactés et que de l’argent avait été restitué à bon nombre de plaignants.

Dans 196 cas, la « police verte » du ministère a été contactée. La police verte est intervenue auprès de 624 magasins et 48 importateurs de bouteilles, et a rédigé 46 amendes, selon le rapport.

La plupart des plaintes concernaient des magasins refusant de reprendre les contenants ou de procéder au remboursement en espèces. Certains magasins limitaient les jours et les heures où les contenants pouvaient être retournés.

Les bouteilles en plastique d’un demi-litre étaient les plus souvent refusées, suivies des petites bouteilles en verre, des boîtes de conserve et des bouteilles en plastique de 1,5 L.

Près d’un quart des plaintes (24 %) concernaient des magasins refusant de prendre des bouteilles le dimanche, premier jour de la semaine en Israël.

Certaines succursales des chaînes Zol U’Begadol et Maayan 2000 ont, à plusieurs reprises, fait l’objet de plaintes à Jérusalem.

À Tel-Aviv, des succursales de Super Yuda et AM:PM ont fait l’objet de plusieurs plaintes.

La hotline pour les « consigne bouteilles » est joignable au 03-5100190.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...