Coronavirus : l’aéroport Ben Gurion va fermer la moitié d’un de ses terminaux
Rechercher

Coronavirus : l’aéroport Ben Gurion va fermer la moitié d’un de ses terminaux

"Nous n'avons jamais rien vu de tel", réagit le chef du syndicat des travailleurs, alors que les effectifs ont été réduits de 70 % en raison de l'annulation massive de vols

Les halls de départ vides de l'aéroport Ben Gurion. Les gens annulent leurs voyages par crainte du coronavirus, le 8 mars 2020. (Crédit : Flash90)
Les halls de départ vides de l'aéroport Ben Gurion. Les gens annulent leurs voyages par crainte du coronavirus, le 8 mars 2020. (Crédit : Flash90)

L’aéroport Ben Gurion va fermer la moitié de son principal terminal international et réduire ses effectifs de 70 % après qu’Israël a drastiquement renforcé les restrictions sur les voyageurs pour endiguer la propagation de Covid-19, provoquant une vague d’annulation de vols.

Deux des cinq zones d’enregistrement du terminal 3 seront fermées immédiatement, a annoncé mardi l’aéroport principal du pays, alors que le syndicat des travailleurs a commenté qu’il se mettait en « Yom Kippour ». Selon des informations, seuls 30 % des employés des aéroports seront invités à se présenter au travail dans le contexte de la crise.

L’aéroport avait déjà annoncé la fermeture du Terminal 1, qui dessert les vols charters et intérieurs, jusqu’à la fin du mois d’avril.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a demandé lundi soir à ce que toute personne arrivant dans le pays se mette en quarantaine pendant 14 jours en raison des inquiétudes concernant la propagation du nouveau coronavirus. La décision de quarantaine de lundi devait essentiellement interrompre l’activité touristique en Israël, car seuls les non-citoyens ayant un lieu de quarantaine pendant 14 jours seront autorisés à entrer dans le pays. Ceux qui sont déjà en Israël devront partir « de manière ordonnée dans les prochains jours », a déclaré le ministère de la Santé dans un communiqué. On s’attend également à ce que de nombreux Israéliens annulent leurs projets de voyage plutôt que de subir deux semaines de quarantaine à leur retour.

Illustration – Des personnes portant des masques par crainte du coronavirus à l’aéroport international Ben Gurion, le 27 février 2020. (Flash90)

Selon la Douzième chaîne, l’autorité aéroportuaire a également décidé que l’aéroport de Ramon à Eilat serait fermé la nuit, tout en restant ouvert pendant la journée.

« Avant Pessah, il y aura de nombreux licenciements à l’aéroport. Nous attendons un miracle », a déploré Pinchas Idan, qui dirige le syndicat des travailleurs, dans une interview accordée à la chaîne.

« Je n’ai pas de mots. Je travaille pour l’autorité depuis plus de 40 ans, dont la plupart en tant que chef du syndicat. Nous n’avons jamais rien vécu de tel, ni pendant la guerre du Golfe [de 1991], ni pendant les première et deuxième Intifadas », a-t-il ajouté. « Il n’y a jamais rien eu de tel ».

Lundi, la compagnie aérienne Arkia a déclaré qu’elle mettait fin immédiatement à ses liaisons internationales jusqu’à nouvel ordre et qu’elle redirigeait ses ressources vers les vols internes. Parmi les lignes qui bénéficieront d’un service accru, les vols vers la ville balnéaire d’Eilat, à l’extrémité sud du pays.

Les voyageurs arrivant en Israël ne seront plus autorisés à utiliser la gare de l’aéroport Ben Gurion à partir de demain, a annoncé le service de chemin de fer israélien.

La gare sera toujours accessible pour les employés de l’aéroport munis d’un badge, ainsi que par les Israéliens voyageant à l’intérieur du pays qui devront présenter leur billet d’avion avant d’être autorisés à entrer dans la gare.

La compagnie aérienne Turkish Airlines annonce qu’elle réduit de 70 % ses vols vers Israël dans le contexte de l’épidémie de coronavirus.

En outre, la compagnie lettone Air Baltic annonce qu’elle annule tous ses vols vers l’État juif jusqu’au 1er juin.

La compagnie aérienne israélienne El Al a annoncé qu’elle repoussait le lancement de la liaison direct vers Chicago jusqu’au 28 juin, à cause de l’épidémie de coronavirus. La compagnie aérienne a déclaré qu’elle allait continuer à proposer d’autres liaisons entre les Etats-Unis et Israël. La liaison vers Chicago devait commencer le 22 mars. D’autres liaisons qui devaient être lancées ce mois ont aussi été repoussées : Dusseldorf jusqu’au 3 juillet et Tokyo jusqu’au 29 août.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...