Coronavirus : l’Arabie saoudite boucle une région à majorité chiite
Rechercher

Coronavirus : l’Arabie saoudite boucle une région à majorité chiite

Plus de 200 cas de maladie Covid-19 ont été annoncés dans le Golfe, la plupart concernant des personnes revenant d'Iran, où la maladie a fait 194 morts

Des fans de lutte portent des masques de protection pendant qu'ils assistent à des matchs de lutte du WWE Super ShowDown à Riyad, en Arabie Saoudite, fin février 2020 (Crédit : AP Photo/Amr Nabil)
Des fans de lutte portent des masques de protection pendant qu'ils assistent à des matchs de lutte du WWE Super ShowDown à Riyad, en Arabie Saoudite, fin février 2020 (Crédit : AP Photo/Amr Nabil)

L’Arabie saoudite a annoncé dimanche le bouclage « temporaire » de la région de Qatif (est), à majorité chiite, où ont été enregistrés à ce jour les 11 cas de nouveau coronavirus dans le pays, la plupart chez des personnes revenant d’Iran.

« Conformément aux mesures de précaution recommandées par les autorités sanitaires compétentes (…), les entrées et sorties dans la région de Qatif sont temporairement suspendues », a indiqué une source au sein du ministère de l’Intérieur, citée par l’agence de presse officielle SPA.

Plus de 200 cas de maladie Covid-19 ont été annoncés dans le Golfe, la plupart concernant des personnes revenant d’Iran, où la maladie a fait 194 morts.

La région de Qatif est le premier cas d’une région du Golfe bouclée par les autorités en raison de l’épidémie.

« Les activités de tous les services publics et institutions privées sont suspendus (…) à l’exception des installations de base pour assurer la sécurité, l’approvisionnement et les services nécessaires », a ajouté la source au sein du ministère de l’Intérieur.

L’Arabie saoudite a pris plusieurs mesures de restriction pour prévenir la propagation du nouveau coronavirus, dont la suspension du petit pèlerinage musulman, la Omra, dans les villes saintes de La Mecque et Médine.

Les autres pays du Golfe ont également pris des mesures de restriction sur les déplacements et plusieurs événements publics ont été annulés. Dimanche, le Bahreïn a décidé de maintenir le Grand Prix de Formule 1, du 20 au 22 mars, mais sans spectateurs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...