Israël en guerre - Jour 142

Rechercher

L’américain Estée Lauder annonce des suppressions de postes

Les ventes ont notamment été pénalisées par les effets de la guerre entre Israël et les terroristes du Hamas, précise le groupe de cosmétiques

Une boutique de cosmétiques Estée Lauder à Hong Kong, en 2022. (Crédit : CAHOGNSUIE 202 KADPA/ CC BY-SA 4.0)
Une boutique de cosmétiques Estée Lauder à Hong Kong, en 2022. (Crédit : CAHOGNSUIE 202 KADPA/ CC BY-SA 4.0)

Pénalisé par le recul des ventes en Asie, le groupe américain de cosmétiques Estée Lauder a publié des résultats en repli pour la période d’octobre à décembre, et annoncé dans la foulée la suppression de jusqu’à 3 000 postes.

Au deuxième trimestre de son exercice 2024 décalé, le groupe (propriétaire des marques Estée Lauder, Clinique, MAC, La Mer ou encore Bobbi Brown) a vu son chiffre d’affaires décliner de 7 % sur un an, à 4,3 milliards de dollars, a-t-il annoncé dans un communiqué, lundi.

Ce recul est en particulier dû à la morosité des ventes en Asie pour le « travel retail », c’est-à-dire le commerce dans les aéroports et autres lieux de transports, ainsi qu’à la faiblesse de la demande de cosmétiques haut de gamme en Chine.

Les ventes ont en outre été pénalisées par les effets de la guerre entre Israël et le Hamas, précise Estée Lauder dans son communiqué.

Ce chiffre d’affaires est toutefois un peu supérieur aux attentes des analystes de Wall Street, ainsi qu’aux propres prévisions d’Estée Lauder.

D’octobre à fin décembre, l’entreprise a réalisé un bénéfice net en recul, à 313 millions de dollars (-21 %). Rapporté par action et hors éléments exceptionnels – référence pour les marchés -, le bénéfice net ressort à 88 cents (-43 %), là aussi plus qu’attendu par les analystes de Wall Street.

Le groupe a par ailleurs amendé son plan de restauration des marges à horizon 2025-2026. Il a annoncé une réduction des postes de l’ordre de 3 % à 5 %, soit entre 1 800 et 3 000 postes. Selon le site internet de l’entreprise, celle-ci emploie quelque 60 000 personnes dans le monde.

Au total, le plan de restauration devrait maintenant apporter de 1,1 à 1,4 milliard de dollars supplémentaires à son bénéfice opérationnel, fait valoir le groupe.

Estée Lauder a par ailleurs donné des indications sur ses prévisions pour le troisième trimestre: il table sur des ventes en hausse de 3 % à 5 % sur un an, pour un bénéfice par action – hors éléments exceptionnels – compris entre 35 et 46 cents.

Sur l’ensemble de l’année, il revoit à la baisse ses prévisions, et s’attend à un chiffre d’affaires compris entre -1 % et +1 % sur un an, pour un bénéfice par action – hors élément exceptionnel – entre 2,04 et 2,20 dollars.

Dans les échanges électroniques avant l’ouverture de la Bourse de New York, l’action Estée Lauder s’envolait de 14,8 % à 154 dollars.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.