Covid-19 : Des millions de visites sur le site web d’un prodige juif de 17 ans
Rechercher
Interview

Covid-19 : Des millions de visites sur le site web d’un prodige juif de 17 ans

Autodidacte, Avi Schiffmann utilise le web scraping pour rendre compte avec précision de l'évolution de l'épidémie, tout en luttant contre la désinformation et la panique

  • Le petit génie de l'informatique de 17 ans, Avi Schiffmann (Crédit : Nathalie Acher)
    Le petit génie de l'informatique de 17 ans, Avi Schiffmann (Crédit : Nathalie Acher)
  • Un client passe devant des rayons principalement vides et normalement remplis de papier toilette et de serviettes en papier dans un magasin Costco à Teterboro, dans le New Jersey. (Crédit : AP Photo/Seth Wenig)
    Un client passe devant des rayons principalement vides et normalement remplis de papier toilette et de serviettes en papier dans un magasin Costco à Teterboro, dans le New Jersey. (Crédit : AP Photo/Seth Wenig)
  • Capture d'écran de la carte indiquant la propagation de l'épidémie de Covid-19 disponible sur le site internet ncov2019.live. (ncov2019.live)
    Capture d'écran de la carte indiquant la propagation de l'épidémie de Covid-19 disponible sur le site internet ncov2019.live. (ncov2019.live)
  • Avi Schiffmann travaillant sur son site internet ncov2019.live. (David Schiffmann)
    Avi Schiffmann travaillant sur son site internet ncov2019.live. (David Schiffmann)

Un adolescent juif de la région de Seattle a créé un site web qui tient le monde informé de l’épidémie de Covid-19 au fur et à mesure de sa propagation. Le site internet, ncov2019.live, a été visité par 12 millions de personnes depuis son lancement fin décembre.

Avi Schiffmann, 17 ans, passe beaucoup de temps ces jours-ci à mettre à jour et à améliorer le site web, qui collecte automatiquement des données provenant de sources fiables du monde entier. Le site, qui était à l’origine actualisé toutes les 10 minutes, l’est désormais toutes les minutes pour fournir les dernières chiffres sur le nombre de cas confirmés, de cas graves, de décès et de personnes en ayant guéri – dans le monde entier et dans chaque pays – en temps réel. Le site héberge également une carte Google interactive, un flux Twitter, des conseils aux voyageurs, des informations sur la maladie et sa prévention, ainsi que des conseils pour se préparer aux situations de quarantaine.

« J’ai commencé à travailler sur ce projet à Noël, quand moins de
1 00 000 cas ont été confirmés, tous en Chine continentale », explique le lycéen. « Il était difficile d’obtenir des informations claires, concises et précises sur ce qui se passait, et je voulais faire quelque chose pour y remédier ».

Capture d’écran de la carte indiquant la propagation de l’épidémie de Covid-19 disponible sur le site internet ncov2019.live. (ncov2019.live)

Ce petit prodige de l’informatique, qui travaille simultanément sur différents projets de codage, a décidé de s’attaquer à celui-ci principalement parce qu’il lui permettrait d’apprendre la technologie dite de web scraping (une technique d’extraction du contenu de sites web).

« Ce serait aussi un moyen de contribuer à la santé mondiale, ce qui est nécessaire lorsque tous les gouvernements ne sont pas les plus gentils ou les plus transparents, et qu’il est difficile d’obtenir des informations », explique-t-il.

Son site web extraie des informations provenant de nombreuses sources différentes, notamment des organisations gouvernementales officielles de santé (locales, nationales et internationales) et des organes d’information fiables. Il s’appuie pour cela sur une communauté d’éditeurs d’informations en ligne. Il a également codé le site web afin de recouper les données pour s’assurer qu’elles sont exactes.

Le tableau de bord présenté sur le site ncov2019.live et actualisé chaque minute. (ncov2019.live)

« Tout est automatisé, je n’ai donc pas besoin de saisir quoi que ce soit manuellement. Le web scraping fonctionne même quand je dors », indique-t-il.

Les améliorations prévues pour ncov2019.live comprennent des ventilations statistiques régionales, des graphiques comparant l’épidémie de Covid-19 aux pandémies historiques, un traqueur de vaccins et la traduction du site en 30 langues différentes.

« Je reçois 1 000 messages par jour. Certains proviennent de personnes qui me remercient pour le site, d’autres de médias qui cherchent à obtenir des interviews, et beaucoup sont des doctorants qui ont des suggestions d’informations que je pourrais ajouter », détaille l’adolescent de 17 ans.

Même en anglais seulement, le site a été visité par des personnes de tous les pays du monde, dont moins de la moitié aux États-Unis. Le nombre de visiteurs a augmenté de façon exponentielle à mesure que les médias grand public ont entendu parler de lui et de son site. Alors qu’il a fallu un mois pour atteindre le premier million, rien que dans les dernières 24 heures, le site a été visité par 3,2 millions de personnes, dont 30 000 depuis Israël.

L’adolescent, qui prévoit de prendre un an ou deux ans de césure après le lycée pour parcourir le monde et participer à des hackathons, espère devenir un entrepreneur en série. Il dit qu’il n’est pas là pour l’argent, mais plutôt pour être créatif et avoir un impact.

Le tableau de bord présenté sur le site ncov2019.live et actualisé chaque minute. (ncov2019.live)

« Je veux avoir les compétences nécessaires pour faire la prochaine grande chose, pour changer le monde. Ça ne m’intéresse pas d’imiter qui que ce soit d’autre. Je veux être le prochain Avi Schiffmann », proclame-t-il.

Aîné d’une mère médecin et d’un père biologiste, le jeune prodige a beaucoup voyagé pendant son enfance, vivant en Israël, en Irlande, au Royaume-Uni et dans six États américains. Une constante était sa passion pour le codage, qu’il a commencé à assouvir à l’âge de sept ans. Autodidacte, il a appris lui-même la plupart de ses connaissances grâce à des tutoriels en ligne et au travail en réseau avec des communautés en ligne.

« J’utilise le codage comme un peintre utilise un pinceau. J’aime l’aspect technique, mais c’est un moyen de création pour moi. J’aime créer des choses et les partager », dit-il.

Avi Schiffmann travaillant sur son site internet ncov2019.live. (David Schiffmann)

Pour Avi Schiffmann, qui sait déjà ce qu’il veut faire dans la vie, l’école est quelque chose qu’il suffit de passer.

« Mes notes ne sont pas très bonnes. Je fais ce que je dois faire pour réussir mes cours. Je passe 100 % de mon temps sur des trucs d’informatique », relate-t-il.

Lorsqu’on lui a demandé s’il arrêtait de regarder un écran d’ordinateur parfois, il a répondu qu’il aimait voyager et qu’il faisait aussi du ski de compétition.

« Je préfère le slalom géant, mais j’ai aussi des skis de slalom ».

Si le lycéen est heureux que l’attention qu’il a obtenue grâce à son site lui ait valu de nombreuses propositions de stage et d’emploi, il n’a pas oublié l’objectif principal du projet. Le site web est destiné à aider, et non à ajouter à la panique croissante à mesure que la maladie se répand.

« Je dois admettre que c’est assez effrayant, surtout ici à Seattle qui est l’épicentre à partir duquel le virus s’est répandu dans cette région. Il y a eu beaucoup de fermetures d’écoles et d’annulations d’événements. C’est une ville fantôme par ici », décrit-il.

Il critique les réactions des gouvernements à la crise. « Ils ne sont pas transparents et essaient de sauver la face, et après il est trop tard. Le monde doit être beaucoup mieux préparé à ce genre de choses », estime-t-il.

« Par exemple, ma mère est médecin, et ce n’est que maintenant qu’elle a pu obtenir des kits de tests pour ses patients », s’étonne-t-il.

Un client passe devant des rayons principalement vides et normalement remplis de papier toilette et de serviettes en papier dans un magasin Costco à Teterboro, dans le New Jersey. (Crédit : AP Photo/Seth Wenig)

Avi Schiffmann s’est dit préoccupé par la propagation de la désinformation, comme la théorie non prouvée selon laquelle le virus est saisonnier et disparaîtra bientôt, et reproche aux médias de provoquer une panique inutile.

A LIRE : Experts israéliens : peu probable que le COVID-19 disparaisse en été

« Les gens devraient avoir des plans de préparation et faire des provisions à l’avance au lieu d’aller faire des courses chez Costco en urgence maintenant », regrette-t-il.

En attendant, Avi Schiffmann fait sa part pour aider les gens à accéder à des informations précises et à maîtriser leur anxiété. C’est une grande responsabilité pour un adolescent, mais il espère que les heures de sommeil manquées pour lui se traduiront par un avenir meilleur pour tous.

« Mais qui sait, dans trois ans, nous pourrions avoir à nouveau cette conversation », conclut-il.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...