Covid-19 : Israël lance ses premiers tests cliniques pour un vaccin
Rechercher

Covid-19 : Israël lance ses premiers tests cliniques pour un vaccin

Deux personnes, une à l'hôpital Sheba près de Tel-Aviv, l'autre à l'hôpital Hadassah à Jérusalem, ont reçu dimanche ce vaccin dans le cadre de la première étape des tests cliniques

Des flacons d'un éventuel vaccin contre le coronavirus sur une chaîne de montage, à l'Institut israélien de recherche biologique, le 25 octobre 2020. (Crédit : Ministère de la défense)
Des flacons d'un éventuel vaccin contre le coronavirus sur une chaîne de montage, à l'Institut israélien de recherche biologique, le 25 octobre 2020. (Crédit : Ministère de la défense)

Israël a entamé dimanche ses premiers tests cliniques d’un vaccin contre le nouveau coronavirus au moment où le gouvernement commence à alléger le second confinement décrété dans le pays.

Au début de la pandémie, le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait mandaté l’Institut de recherche biologique (IIBR) pour développer un vaccin local contre le virus qui a désormais fait plus d’un million de morts à travers le monde, dont plus de 2 500 en Israël.

Deux personnes, une à l’hôpital Sheba près de Tel-Aviv, l’autre à l’hôpital Hadassah à Jérusalem, ont reçu dimanche ce vaccin à l’essai dans le cadre de la première étape des tests cliniques israéliens.

Aner Ottolenghi, 34 ans, s’est dit « ému » et a encouragé le maximum de personnes en bonne santé à se porter volontaire pour ces tests, selon un communiqué de l’hôpital Hadassah.

« Nous pouvons voir la lumière au bout du tunnel (…) C’est une piqûre d’espoir », a soutenu M. Netanyahu lors d’une conférence de presse à l’hôpital Sheba.

L’Organisation mondiale de la santé recense actuellement une quarantaine de « candidats vaccins », évalués dans des essais cliniques à travers le monde.

Dix en sont au stade le plus avancé, la phase 3, où l’efficacité du vaccin est mesurée à grande échelle sur des dizaines de milliers de volontaires.

En Israël, les autorités veulent tester le vaccin sur 80 personnes pendant la première phase de tests, puis 980 pour la deuxième phase, et enfin sur
25 000 cobayes pour la dernière phase prévue en avril ou mai.

Le début de ses tests cliniques coïncide avec un allégement des mesures imposées afin de freiner la deuxième vague de contamination en Israël.

Le pays de neuf millions d’habitants a enregistré en septembre l’un des plus fort taux de contamination au monde, selon des données de l’AFP, et avait imposé un reconfinement national.

Fin septembre, le nombre de contaminations quotidiennes se situait entre 8 000 et près de 10 000, mais est retombé sous la barre du millier ces derniers jours, selon les données officielles.

Le gouvernement a donc autorisé la reprise, à partir de dimanche, des cours en classe pour les enfants, de la première à la quatrième année du primaire.

Israël a enregistré 314 535 cas de nouveau coronavirus depuis le début de la pandémie, dont 2 541 décès.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...