Israël en guerre - Jour 260

Rechercher

Craignant une affluence à Lag BaOmer, Tsahal déclare le mont Meron zone militaire fermée

La Knesset a adopté une loi qui rend illégale la tenue des festivités annuelles de Lag BaOmer pour des raisons de sécurité, sur fond de tensions avec le Hezbollah

De la fumée s'élevant après que des roquettes tirées depuis le Liban ont touché une zone ouverte sur le mont Meron, le 15 mai 2024. (Crédit : David Cohen/Flash90)
De la fumée s'élevant après que des roquettes tirées depuis le Liban ont touché une zone ouverte sur le mont Meron, le 15 mai 2024. (Crédit : David Cohen/Flash90)

Le chef du commandement du front intérieur de Tsahal a déclaré lundi que la région du mont Meron zone sera fermée pendant les célébrations de Lag BaOmer, à partir de 23 heures ce soir et jusqu’au lundi 27 mai, à midi.

Le Hezbollah a attaqué le mont Meron, situé à environ huit kilomètres de la frontière libanaise, à plusieurs reprises au cours de la guerre, en lançant d’importants barrages de roquettes sur la montagne, ainsi que des missiles guidés sur la base israélienne de contrôle du trafic aérien qui se trouve au sommet de la montagne.

Le général de division Rafi Milo, chef du commandement du front intérieur, a signé l’ordre de fermeture du mont Meron en coordination avec les autorités compétentes du ministère des Affaires de Jérusalem et du patrimoine, ainsi qu’avec les responsables de la sécurité.

Le commandement du Front intérieur indique qu’il « souligne qu’il est strictement interdit de pénétrer dans la région de Meron » pendant cette période.

La police a été invitée à faire respecter la zone fermée.

Chaque année, des dizaines de milliers de juifs pratiquants se rendent sur la tombe de Rabbi Shimon bar Yochai sur la montagne pendant Lag BaOmer.

Mais la Knesset a adopté mardi une loi qui rend illégale la tenue des festivités annuelles de Lag BaOmer à Meron, en Galilée, un événement qui attire normalement plus de 100 000 participants et qui est considéré comme le plus grand pèlerinage juif au monde.

La loi, basée sur un projet de loi défini comme une mesure temporaire en rapport avec les attaques de roquettes et de missiles du Hezbollah sur le nord d’Israël, limite la présence de personnes dans l’enceinte de Meron à 30 personnes à tout moment.

La loi autorise trois feux de joie, l’un sur la montagne, sur la tombe du rabbin du deuxième siècle Shimon Bar Yochaï, avec une participation limitée à 10 invités approuvés, et deux autres à la yeshiva Bnei Akiva, située à proximité.

Par ailleurs, le gouvernement a annulé un événement commémoratif prévu à Jérusalem le jour de Lag BaOmer, qui tombe cette année le 26 mai, en mémoire des 45 victimes d’un mouvement de foule survenu en 2021 à Meron. Cet événement, qui devait être organisé pour les familles des personnes décédées, est également annulé en raison des conditions de sécurité.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.