Création d’une ONG pour que les olims restent en Israël
Rechercher

Création d’une ONG pour que les olims restent en Israël

Pour le fondateur de « Keep Olim in Israel », si de nombreuses associations s’occupent de faire venir des immigrants en Israël, pas assez s’occupent de les faire rester

Keep Olim (Crédit : Facebook/Keep Olim in Israel Movement)
Keep Olim (Crédit : Facebook/Keep Olim in Israel Movement)

Liam Lawrence a fait son alyah en 2014 depuis la Californie. Aujourd’hui son objectif est de créer une ONG pour aider les nouveaux immigrants à s’intégrer en Israël.

En arrivant en Israël, il a pu observer que l’intégration n’était pas une chose aisée pour de nombreux olims qui rencontrent des problèmes pour rentrer sur le marché du travail israélien et qui subissent des pressions psychologiques considérables.

Du fait de ces difficultés, beaucoup d’entre eux font le choix de repartir dans leur pays d’origine, rapporte Ynet.

Ainsi, Liam Lawrence a créé un groupe Facebook nommé « Keep Olim in Israel Movement », littéralement « Garder les Olim en Israël ». 

Ce groupe a aujourd’hui plus de 22 000 membres qui partagent leur expérience. Le groupe a été fondé il y a maintenant sept mois et a pour objectif de venir en aide aux nouveaux immigrants. Après avoir créé ce groupe, Liam veut aller encore plus loin en mettant en place une organisation non-gouvernementale portant le même nom.

Les difficultés rencontrées par les olim sont variées mais récurrentes. La barrière de la langue, les méandres de l’administration israélienne, la difficulté de trouver un travail et un appartement.

Selon Lawrence, « quand tu ne parles pas hébreu, il est très facile pour les autres, pour le gouvernement, pour les docteurs de t’ignorer. »

« Beaucoup d’Israéliens pensent que nous sommes gâtés, mais vous devez comprendre que beaucoup d’olim sont venus ici pour réaliser leur rêve et il n’y a rien de pire que de voir se transformer un rêve en un cauchemar. C’est très sympathique d’agiter des drapeaux et d’applaudir les olim qui embrassent le sol à l’aéroport, mais que se passe-t-il les jours suivants ? » se questionne Lawrence.

Pour le fondateur de « Keep Olim in Israel », si de nombreuses associations s’occupent de faire venir des immigrants en Israël, pas assez s’occupent de les faire rester.

Lawrence Liam vient ainsi de lancer une campagne de financement pour son organisation qui apporterait aide et soutien aux olims.

Cette aide prendra différentes formes. Des interlocuteurs seront mis à la dispositions des olims pour trouver un travail mais aussi en cas de problèmes juridiques. L’organisation permettra la mise en place d’un soutien psychologique téléphonique en plusieurs langues et lancera une campagne nationale ‘adopte un olé’ qui permettra aux nouveaux immigrants d’être rattachés à une famille locale israélienne afin de recréer un noyau familiale.

L’objectif à atteindre pour cette campagne de financement, qui figure sur le site jewcer.com, est de 100 000 dollars.

« Nous ne voulons pas plus d’argent, et ne demandons pas un panier d’intégration plus élevé, mais nous demandons des programmes qui soutiennent les olim, » confie Lawrence Liam à Ynet.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...