Croatie : un rassemblement néo-nazi en mémoire des soldats alliés aux nazis
Rechercher

Croatie : un rassemblement néo-nazi en mémoire des soldats alliés aux nazis

Ce samedi, dans le sud de l’Autriche, s’est tenu un rassemblement en hommage aux soldats croates du mouvement Oustachi, tués sur place lors de la Seconde Guerre mondiale

Ce samedi 18 mai 2019, à proximité de Bleiburg, dans le sud de l’Autriche, s’est tenu un rassemblement néo-nazi en hommage aux soldats croates du mouvement Oustacha, allié à l’Allemagne nazie, tués sur place lors de la Seconde Guerre mondiale. (Crédit photo : capture d’écran YouTube)
Ce samedi 18 mai 2019, à proximité de Bleiburg, dans le sud de l’Autriche, s’est tenu un rassemblement néo-nazi en hommage aux soldats croates du mouvement Oustacha, allié à l’Allemagne nazie, tués sur place lors de la Seconde Guerre mondiale. (Crédit photo : capture d’écran YouTube)

Ce samedi, à proximité de Bleiburg, dans le sud de l’Autriche, s’est tenu un rassemblement néo-nazi en hommage aux soldats croates du mouvement Oustacha, allié à l’Allemagne nazie, tués sur place lors de la Seconde Guerre mondiale, a rapporté le site d’information Total Croatia News. L’évènement s’est déroulé sans incident majeur.

Quelque 10 000 personnes étaient présentes selon la police, soit trois fois moins qu’escompté. Une personne a été arrêtée pour avoir effectué un salut nazi.

Deux contre-manifestations qui ont rassemblé une centaine de personnes au total étaient également organisées.

Lors d’une messe, Mgr Ivica Petanjek, évêque, a déclaré dans son sermon que le peuple croate avait le droit de préserver le souvenir de son passé et de rendre hommage à toutes les victimes.

« Des rassemblements comme celui-ci indiquent que la mémoire ne peut pas être enlevée aux gens, car nous savons très bien à quoi ressemble une personne qui l’a perdue, a-t-il expliqué. Que tous ceux qui entendent cela essaient de comprendre qu’ils ne peuvent pas détruire de tels rassemblements, car lorsque nos grands-mères et nos parents nous ont transmis des souvenirs d’événements passés, ils ne transmettaient pas la haine mais seulement un souvenir à la lumière de la foi chrétienne. Nous ne sommes pas ici aujourd’hui parce que nous détestons quiconque, mais par amour d’êtres chers, pour qui nous prions et demandons la miséricorde de Dieu. »

L’année dernière, sept personnes avaient été arrêtées durant l’évènement pour avoir arboré des insignes interdits. Selon le juge Christian Liebhauser-Karl, l’exhibition de tels symboles, dont celui du mouvement Oustachi, ne s’est pas produit cette année en raison des arrestations survenues l’année passée. Le 1er mars dernier, en Autriche, une loi est également entrée en vigueur interdisant l’usage de symboles d’organisations illégales.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...