Israël en guerre - Jour 293

Rechercher

Cuba: vaste manifestation pro-palestinienne en présence du chef de l’Etat

Miguel Diaz-Canel a pris la tête de la manifestation, lancée à l'appel de la Jeunesse communiste et qui s'est déroulée sur l'avenue côtière où se trouve l'ambassade des Etats-Unis

Le président cubain Miguel Díaz-Canel, au centre, et son épouse Lis Cuesta marchent lors d'une manifestation pro-palestinienne à La Havane, Cuba, jeudi 23 novembre 2023. (Crédit : AP/Ramon Espinosa)
Le président cubain Miguel Díaz-Canel, au centre, et son épouse Lis Cuesta marchent lors d'une manifestation pro-palestinienne à La Havane, Cuba, jeudi 23 novembre 2023. (Crédit : AP/Ramon Espinosa)

Keffieh autour du cou, le président cubain Miguel Diaz-Canel a pris jeudi la tête d’une vaste manifestation à La Havane en soutien aux Palestiniens, au cours de laquelle les Etats-Unis ont été aussi critiqués pour leur soutien à Israël.

« Ce que demandent les jeunes cubains avec cette marche c’est que cesse le feu sur la Palestine », a déclaré à l’AFP Cristina Diaz, une étudiante de 22 ans de l’Université de La Havane.

Tout en soulignant que « toutes les victimes de ce conflit sont à déplorer », elle a estimé qu’il « serait naïf de penser que (ce qui se passe à Gaza) est une guerre ». « C’est un génocide », a-t-elle insisté.

Entouré de son épouse Lis Cuesta et du Premier ministre cubain, Manuel Marrero, le président cubain a pris la tête de la manifestation, lancée à l’appel de la Jeunesse communiste et qui s’est déroulée sur le Malecon, l’avenue côtière de La Havane où se trouve l’ambassade des Etats-Unis.

« Ce qui se passe en Palestine, c’est une grande injustice, un massacre », a déclaré Javier Ernesto Borroto, 19 ans, arborant un keffieh noir et blanc.

Pendant près d’une heure, les manifestants ont agité des drapeaux palestiniens et des pancartes où l’on pouvait lire « Palestine libre », « Non au génocide. Vive la Palestine ».

Manifestation pro-palestinienne à La Havane, Cuba, jeudi 23 novembre 2023. (Crédit : Yamil Lage / AFP)

« Plus de 100 000 havanais » ont participé à ce rassemblement, selon un décompte du ministère de l’Intérieur publié sur X.

Etudiants, lycéens, ainsi que les employés des entreprises d’Etat avaient été appelés à participer à cette marche organisée le jour de la visite dans la capitale du représentant spécial de l’Union européenne pour les droits humains, Eamon Gilmore.

En passant devant l’ambassade des Etats-Unis, dont le gouvernement soutient fermement Israël, les jeunes manifestants ont notamment crié « Yankee fasciste, tu es un terroriste ».

De jeunes Palestiniens, qui font leurs études de médecine à Cuba, ont participé à la marche. « Je remercie beaucoup le peuple et le gouvernement cubains pour avoir toujours soutenu la Palestine », a déclaré à l’AFP Isaam Aldawodeh, un étudiant de 22 ans.

Il s’agit de la plus grande manifestation organisée à Cuba depuis le début de la guerre, déclenchée par l’attaque menée le 7 octobre par le groupe terroriste islamiste palestinien du Hamas sur le sol israélien. Selon les autorités israéliennes, 1 200 personnes, en grande majorité des civils, ont été tuées. Environ 240 personnes ont été prises en otage le jour de l’attaque.

Israël a riposté par une campagne militaire dont l’objectif est de renverser le Hamas au pouvoir à Gaza et de libérer les otages.

Cette marche rare est la première en son genre depuis une dizaine d’années. Le défunt dirigeant cubain Fidel Castro était connu pour avoir organisé des manifestations similaires pour protester contre les États-Unis avant sa mort en 2016, a noté Reuters.

La semaine dernière, le drapeau palestinien a été projeté que sur le mémorial José Martí, emblématique de la capitale.

Le régime communiste cubain soutient depuis longtemps la cause palestinienne et n’a pas de liens diplomatiques avec Israël. Avec le Vénezuela, qui a rompu avec Israël en 2009, ce sont les deux seuls pays d’Amérique latine à ne pas avoir de relations avec Israël.

Cependant, depuis le début de la guerre, plusieurs pays – Belize, Chili, Colombie -ont rétrogradé ou coupé leurs liens avec Israël.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.