Dallas : un office religieux en ligne interrompu par des messages antisémites
Rechercher

Dallas : un office religieux en ligne interrompu par des messages antisémites

Des internautes antisémites ont fait intrusion dans un office en ligne de Tisha B’Av pour faire l’apologie d’Hitler et le salut nazi devant une centaine de personnes

Messages antisémites postés lors d'un office virtuel par Zoom de la congrégation Shaare Tefilla à Dallas, Texas, le 30 juillet 2020 (Capture d'écran: Instagram / Elizabeth Savetsky)
Messages antisémites postés lors d'un office virtuel par Zoom de la congrégation Shaare Tefilla à Dallas, Texas, le 30 juillet 2020 (Capture d'écran: Instagram / Elizabeth Savetsky)

JTA – Un office de prière en ligne, qui réunissait plusieurs synagogues de la région de Dallas, a été « Zoom-bombardé » la semaine dernière par des intrus hurlant des messages de haine.

L’incident a eu lieu le 30 juillet, jour du jeûne de Tisha B’Av.

Les intrus, visages couverts, ont hurlé et envoyé des commentaires tels que « Tuez tous les juifs, bombardez Israël » et « Heil Hitler », a déclaré mardi le rabbin Ariel Rackovsky de la congrégation Shaare Tefilla au Dallas News. L’un d’entre eux a aussi fait le salut nazi.

« Nous ne sommes pas en train de commémorer quelque chose – nous le vivons en direct. Voilà à quoi ressemble Tisha B’Av en 2020 », a-t-il déclaré au journal.

Une centaine de personnes, échelonnés de pré-adolescents à 80 ans, étaient connectés sur Zoom. Environs cinq minutes après le début de l’office, les rabbins ont mis fin à l’appel et en ont créé un nouveau. Un des rabbins a appelé le FBI, selon le rapport.

Le FBI n’a pas souhaité préciser au journal si l’incident était traité comme un crime de haine, mais a affirmé que ce type d’incidents était pris très au sérieux.

La blogueuse de mode Elizabeth Savetsky a posté quelques secondes de l’office Zoom sur Instagram, vidéo qui a reçu plus de 62 000 vues.

« Aujourd’hui, à Tisha B’av, le jour le plus triste du calendrier juif, on nous rappelle de manière flagrante les mouvements croissants de radicaux qui veulent nous exterminer », a-t-elle écrit dans son post. « La menace ne se profile plus au loin à l’horizon. Elle pèse directement sur notre communauté. Nous ne nous déroberons pas, nous ne tolérerons pas cette haine accablante ! Hashem, écoute notre cri !! Nous avons besoin de ta protection ! »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...