Israël en guerre - Jour 228

Rechercher

Damas autorise l’ONU à utiliser le principal poste-frontière pour l’aide vers les zones rebelles

Le mécanisme créé en 2014 et expiré lundi permettait d'acheminer de l'aide aux populations des zones rebelles du nord-ouest de la Syrie, sans autorisation du gouvernement syrien

Un convoi de camions transportant de l'aide humanitaire garé après avoir traversé le poste frontière syrien de Bab al-Hawa avec la Turquie, le 10 juillet 2023. (Crédit : OMAR HAJ KADOUR / AFP)
Un convoi de camions transportant de l'aide humanitaire garé après avoir traversé le poste frontière syrien de Bab al-Hawa avec la Turquie, le 10 juillet 2023. (Crédit : OMAR HAJ KADOUR / AFP)

La Syrie a annoncé jeudi autoriser l’ONU à utiliser pour six mois le passage de l’aide humanitaire par le poste-frontière de Bab al-Hawa, principale porte d’accès vers le nord-ouest du pays fermée depuis l’expiration du mandat de l’ONU lundi.

Damas « a pris la décision souveraine d’autoriser les Nations unies et ses agences spécialisées à utiliser le point de passage de Bab al-Hawa pour apporter l’aide humanitaire aux civils dans le besoin dans le nord-ouest de la Syrie, en pleine coopération et coordination avec le gouvernement syrien pour une période de six mois à partir du 13 juillet », a déclaré à la presse l’ambassadeur syrien à l’ONU Bassam Sabbagh.

« Nous venons de recevoir la lettre et nous l’étudions », a indiqué à l’AFP Stéphane Dujarric, porte-parole du secrétaire général de l’ONU, interrogé sur l’annonce syrienne transmise par courrier à Antonio Guterres.

Un mécanisme créé en 2014 permettait à l’ONU d’acheminer de l’aide humanitaire aux populations des zones rebelles du nord-ouest de la Syrie, sans autorisation du gouvernement syrien, qui dénonçait régulièrement une violation de sa souveraineté.

Mais ce mécanisme a expiré lundi, après l’échec du Conseil à le prolonger. La Russie avait posé mardi son veto à une prolongation de neuf mois, tandis que sa propre proposition d’extension de six mois, qui incluait des éléments politiques notamment sur les sanctions occidentales contre le régime de Bachar al-Assad, a été largement rejetée.

Le président syrien Bashar el-Assad présidant ses délégations lors du sommet de la Ligue arabe de Jeddah, en Arabie saoudite, le 19 mai 2023. (Crédit : Saudi Press Agency via AP)

Selon l’ONU, quatre millions de personnes dans le nord-ouest de la Syrie, des femmes et des enfants pour la plupart, ont besoin d’aide humanitaire pour survivre après des années de conflit, de chocs économiques, d’épidémies et de pauvreté grandissante aggravée par des séismes dévastateurs. Le mécanisme qui a expiré lundi permettait d’aider 2,7 millions de personnes chaque mois.

Malgré l’expiration du mécanisme de l’ONU, deux autres points de passage étaient toujours opérationnels, autorisés directement par le président Assad après les séismes de février.

Mais le poste frontière de Bab al-Hawa entre la Turquie et la Syrie voit transiter 85 % de l’aide humanitaire de l’ONU vers les zones rebelles.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.