Dan Shapiro rejoint un think-tank de Tel Aviv
Rechercher

Dan Shapiro rejoint un think-tank de Tel Aviv

L’ambassadeur d’Obama en Israël sera chercheur invité de l’INSS, l’Institut de recherche en sécurité nationale

Dan Shapiro à l'INSS, le 9 novembre 2016. (Crédit : Raphael Ahren)
Dan Shapiro à l'INSS, le 9 novembre 2016. (Crédit : Raphael Ahren)

L’ancien ambassadeur des Etats-Unis en Israël, Dan Shapiro, va rejoindre l’Institut de recherche en sécurité nationale (INSS) en tant que chercheur invité, a annoncé dimanche le think tank de Tel Aviv.

Shapiro, qui a été ambassadeur en Israël entre 2011 et 2017 sous la présidence de Barack Obama, a déclaré dans un communiqué publié par l’INSS qu’il était « fier de rejoindre la compétente équipe » du think tank, et affirmé que l’institut « présente les meilleures recherches et la meilleure analyse diplomatique en Israël. »

L’INSS a cité la « riche expérience » de Shapiro sur les sujets liés à Israël et au Moyen Orient pour expliquer sa décision de l’embaucher, indiquant qu’il avait non seulement été ambassadeur, mais aussi membre du Conseil de sécurité nationale des Etats-Unis et conseiller aux affaires étrangères du Congrès américain.

Le think tank a indiqué que les recherches de Shapiro porteraient sur plusieurs domaines, notamment sur les relations israélo-américaines, les relations entre Israël et la communauté juive américaine, le conflit israélo-palestinien et le monde arabe, entre autres sujets.

Amos Yadlin, directeur de l'INSS et ancien général de l'armée israélienne, en novembre 2010. (Crédit : Kobi Gideon/Flash90)
Amos Yadlin, directeur de l’INSS et ancien général de l’armée israélienne, en novembre 2010. (Crédit : Kobi Gideon/Flash90)

Amos Yadlin, directeur de l’INSS et ancien général de l’armée israélienne, a rendu hommage à Shapiro, écrivant sur Twitter que son embauche était « un renforcement important du discours public » en Israël, tout en saluant la « riche expérience » et son « mandat réussi » d’ambassadeur américain en Israël.

Même s’il n’est plus ambassadeur depuis le 19 janvier, la veille de l’investiture du président américain Donald Trump, Shapiro avait indiqué qu’il resterait en Israël pour permettre à ses trois filles de terminer leur année scolaire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...