Rechercher

Dana International revient sur ‘son’ Eurovision en 1998

Paris-Match a ressorti une interview de la star israélienne, rencontrée après sa victoire à l'Eurovision qui lui avait valu une reconnaissance internationale

Dana International. (Crédit photo : Yossi Zamir/Flash90)
Dana International. (Crédit photo : Yossi Zamir/Flash90)

C’était il y a bientôt 20 ans. Pourtant, malgré son absence depuis cette date son nom est entré dans l’imaginaire collectif. En 1998, Dana International, la chanteuse transsexuelle israélienne gagnait l’Eurovision.

A l’occasion de ce nouvel épisode du concours international de chant, Paris-Match exhume une interview de l’artiste qui avait défrayé l’Eurovision en 1998 avec son tube ‘Diva’.

En préambule de celle-ci, elle expliquait la différence de perception entre la manière dont l’Eurovision est perçu en France et en Israël :

« Je sais bien que pour les Français, ce concours est devenu presque ringard ! Vous seriez d’ailleurs bien incapable de me dire le nom de la dernière Française à l’avoir gagné. Mais en Israël et dans le Proche-Orient, l’impact est énorme. A Tel Aviv, après la retransmission télévisée, des milliers de personnes sont descendues dans la rue. On diffusait mes chansons des immeubles, ça klaxonnait de partout. »

Conspuée puis adorée, Dana International a connu tous les étapes de la célébrité.

« J’ai été reçue et le ministre de la Culture et le ministre de l’Education m’ont fait la bise. La télé israélienne a repassé trois fois la scène au ralenti. On m’a donné les clés de la Ville de Tel Aviv […]. Quant aux ultra-orthodoxes, ils se sont un peu calmés, mais rien ne change fondamentalement. Pour eux, Je suis aujourd’hui un agent qui cherche à corrompre la jeunesse. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...