Dani Karavan, créateur de la sculpture murale de la Knesset, s’éteint à 90 ans
Rechercher

Dani Karavan, créateur de la sculpture murale de la Knesset, s’éteint à 90 ans

Karavan a également conçu la place Habima, des monuments dans tout le pays, des mémoriaux allemands pour les victimes nazies et bien d'autres œuvres

Le sculpteur et artiste Dani Karavan pose pour une photo à la Knesset de Jérusalem, le 11 juillet 2013. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le sculpteur et artiste Dani Karavan pose pour une photo à la Knesset de Jérusalem, le 11 juillet 2013. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le sculpteur et lauréat du Prix d’Israël Dani Karavan, connu pour ses monuments en Israël et dans le monde, est décédé samedi à 90 ans.

Son œuvre la plus remarquable en Israël est sûrement l’immense sculpture murale décorant le plénum de la Knesset, le parlement israélien, nommée « Jérusalem, Ville de la Paix ».

L’œuvre représente un paysage abstrait de Jérusalem, ses collines environnantes et le désert de Judée. Le projet a été commandé en 1966 et a été achevé en huit mois.

Ses nombreuses œuvres en Israël comprennent la place Habima à Tel Aviv, le « Ohel » à l’hôpital Sheba, le « Kikar Levana » dans le parc Edith Wolfson de Tel Aviv, le monument à la brigade du Néguev près de Beer Sheva, et le
« Chemin de la Paix » près de la frontière israélienne avec l’Egypte.

La sculpture murale « Jérusalem, ville de la paix » à la Knesset. (Crédit : Wikimedia Commons/Yair Talmor)
Le monument en hommage à la Brigade du Negev dans la ville de Beer Sheva, dans le sud d’Israël, le 17 février 2018. (Crédit : Hadas Parush/Flash90 )
Une vue de la sculpture de Dani Kanavan « Place blanche » au parc Edith Wolfson, qui surplombe Tel Aviv, le 14 décembre 2020. (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)

Parmi ses œuvres à l’international, citons « l’Esplanade Charles de Gaulle » en France, la « Forêt d’art de Murou » au Japon, le mémorial de Berlin aux Roms et Sintis victimes des nazis, la « Voie des Droits de l’Homme » à Nuremberg, en Allemagne, parmi bien d’autres.

La chancelière allemande Angela Merkel, au centre gauche, lors de l’inauguration du mémorial consacré aux « gitans » persécutés pendant la Shoah, un monument créé par Dani Kanavan, le 24 octobre 2021. (Crédit : AP Photo/Markus Schreiber)
« La forêt d’Art de murou » de Dani Kanavan au Japon. (Capture d’écran)
La « voie des droits de l’Homme » de Nuremberg, créé par Dani Kanavan. (Capture d’écran vidéo)

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...