Dans l’armée israélienne, la parité s’arrête aux chenilles des chars
Rechercher

Dans l’armée israélienne, la parité s’arrête aux chenilles des chars

Les capacités physiques exigées pour être tankiste excéderaient les capacités physiologiques de la plupart des femmes

Soldate de l'armée israélienne (Crédit : Tsahal.fr)
Soldate de l'armée israélienne (Crédit : Tsahal.fr)

L’armée israélienne, qui se signale par la forte intégration des femmes jusque dans ses unités combattantes, a décidé de ne pas aller jusqu’à leur permettre de servir dans les chars, a rapporté la presse israélienne.

Une enquête interne a conduit les commandants de l’armée israélienne à conclure que les exigences pour être tankiste, que ce soit aux commandes des engins ou aux munitions, excédaient les capacités physiologiques de la plupart des femmes, ont indiqué le site d’informations Ynet et plusieurs médias à sa suite.

L’armée peut recruter dans des unités combattantes des femmes uniquement quand ces unités n’exigent pas des capacités physiques trop importantes ni de contact direct avec l’ennemi, disent les auteurs de l’enquête dans un rapport cité par le quotidien Haaretz.

Par ailleurs, la proximité physique entre les soldats rend difficiles les conditions de vie pour une jeune femme dans un blindé, tout comme dans un sous-marin, où les soldates israéliennes ne sont pas non plus autorisées à servir, précise Haaretz.

Une porte parole de l’armée, interrogée par l’AFP, a refusé de confirmer la décision.

« L’armée continuera de mettre tout en œuvre pour intégrer les soldates qui le désirent dans toutes les unités en fonction de leurs capacités physiologiques et mentales », a-t-elle dit.

Selon cette porte-parole, les femmes peuvent accomplir 92 % des missions militaires et elles ont été ces dernières années intégrées à des unités combattantes.

Les Israéliens sont astreints à un service militaire obligatoire de trois ans pour les hommes et deux ans pour les femmes.

Le Parlement israélien a voté en 2000 une loi sur la parité obligeant l’armée et les services de sécurité à accepter les femmes à n’importe quel poste, sauf raison valable.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...