Rechercher

Dans son message pour Rosh HaShana, Boris Johnson promet de défendre les Juifs

Sur fond de montée des incidents antisémites, le Premier ministre qualifie le phénomène croissant de "terrible fléau" ; d'autres dirigeants ont adressé leurs meilleurs vœux

Le Premier ministre britannique Boris Johnson fait une déclaration devant le 10 Downing Street, dans le centre de Londres, le 2 septembre 2019 (Crédit : Ben STANSALL / AFP)
Le Premier ministre britannique Boris Johnson fait une déclaration devant le 10 Downing Street, dans le centre de Londres, le 2 septembre 2019 (Crédit : Ben STANSALL / AFP)

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a promis de protéger les Juifs de l’antisémitisme au Royaume-Uni, dans un message vidéo adressé aux Juifs en vue de la fête de Rosh HaShana dimanche soir.

« Je vous défendrai toujours contre l’antisémitisme honteux que nous observons de plus en plus et qui salit terriblement notre pays », a-t-il déclaré.

D’après le Community Security Trust (CST), le principal organisme de surveillance de la haine anti-juive en Grande-Bretagne, la première moitié de 2019 a connu une montée vertigineuse des attaques contre les membres de ma communauté juive britannique.

Il a recensé 892 incidents au cours de cette période, un nombre jamais enregistré auparavant pour cette période et une hausse de 10 % par rapport aux 810 incidents rapportés en 2018 – déjà un nombre record, – a-t-il précisé. Un total annuel inédit de 1 688 cas d’antisémitisme a été signalé au Royaume-Uni en 2018.

Le Parti travailliste britannique a été largement critiqué — y compris dans ses propres rangs — car il aurait permis à l’antisémitisme de se propager au sein de la formation. Le Labour est en proie à des accusations de haine anti-juive depuis que son dirigeant d’extrême gauche, Jeremy Corbyn, a été élu à la tête du pays en 2015. Il a fait l’objet d’une attention particulière cette année après la diffusion d’une émission de la BBC, dans laquelle de nombreux membres du parti ont reproché à Corbyn et ses alliés d’interférer dans les efforts visant à traiter le problème.

Dans le dernier incident en date, une cadre juive historique du parti, Dame Margaret Hodge, qui avait qualifié son chef d’antisémite l’année passée, devra prendre part à des primaires pour garder son mandat après avoir perdu un vote interne clé samedi.

Dans son message de Rosh HaShana, Boris Johnson a déclaré que le Nouvel an juif était l’occasion de « se souvenir et réfléchir à la contribution fantastique et très large [des citoyens juifs] à notre pays ».

« Il existe de nombreuses organisations caritatives et philanthropes juifs. Que ce soit pour aider d’autres membres de la communauté juive ou l’ensemble de la société. Cela va de bâtir des ponts avec d’autres communautés à venir en aide à ceux dans le besoin ».

Le chef du gouvernement britannique était l’un des nombreux dirigeants du monde ayant adressé leurs meilleurs vœux aux Juifs du monde entier pour Rosh HaShana, parmi lesquels le président italien, Giuseppe Conte, et son homologue brésilien, Jair Bolsonaro.

« L’ensemble du peuple juif célèbre l’an 5780, le peuple brésilien vous embrasse fort », a écrit Bolsonaro sur Twitter.

Le président américain s’est adressé à près d’un millier de responsables juifs vendredi, leur souhaitant une bonne année et promettant d’être intransigeant face à l’Iran tout en faisant tout son possible pour éviter un conflit militaire.

« Notre pays se souvient des innombrables façons dont les familles juives élèvent notre nation », a déclaré Donald Trump lors d’un appel de 13 minutes vendredi après-midi. « Vous incarnez le rêve américain ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...