Rechercher

David Grossman qualifie le contrôle de la Cisjordanie de régime « d’apartheid »

"Peut-être qu'on ne devrait plus l'appeler 'occupation', mais avec des noms beaucoup plus durs comme 'apartheid', par exemple", a déclaré l'auteur israélien

L'auteur David Grossman s'exprime lors de la réunion du comité central du parti Meretz à Tel Aviv, le 28 juillet 2019. (Gili Yaari/Flash90)
L'auteur David Grossman s'exprime lors de la réunion du comité central du parti Meretz à Tel Aviv, le 28 juillet 2019. (Gili Yaari/Flash90)

Interviewé par la Radio militaire, l’éminent auteur israélien David Grossman a qualifié le contrôle militaire d’Israël sur la Cisjordanie de régime « d’apartheid ».

« Peut-être qu’on ne devrait plus l’appeler ‘occupation’, mais avec des noms beaucoup plus durs comme ‘apartheid’, par exemple », a-t-il dit.

S’il considère le gouvernement israélien de Naftali Bennett de « bon » et « d’important », il tempère : « Il ne peut pas faire la chose la plus importante : guérir Israël de ce mal malade qu’est l’occupation. »

David Grossman a déjà utilisé le mot « apartheid » pour décrire le contrôle d’Israël sur la Cisjordanie.

Il a été honoré du prix Israël, la plus haute distinction civile du pays, en 2018, en reconnaissance de ses contributions à la littérature hébraïque. Ses œuvres, qui ont été traduites dans des dizaines de langues et abordent souvent le conflit israélo-palestinien, ont remporté d’autres prix prestigieux, comme le Man Booker Prize et le National Jewish Book Award du Jewish Book Council.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...