Décès de Michelle Ranoux, résistante de la première heure dans le Périgord
Rechercher

Décès de Michelle Ranoux, résistante de la première heure dans le Périgord

En 1943, âgée de 17 ans, elle avait commencé à distribuer des tracts, puis a rejoint les Francs-Tireurs Partisans pour recruter des jeunes et monter un maquis

Michelle Ranoux. (Crédit : Maitron/Editions de l'Atelier)
Michelle Ranoux. (Crédit : Maitron/Editions de l'Atelier)

Michelle Ranoux née Puyrigaud, résistante de la première heure contre l’occupant nazi et le régime de Vichy dans le Périgord, est décédée dimanche soir à l’âge de 94 ans, a rapporté France Bleu.

En 1943, âgée de 17 ans, fille de paysans communistes, elle avait commencé à distribuer des tracts, puis a rejoint les Francs-Tireurs Partisans pour recruter des jeunes et monter un maquis sous son nom de guerre Claude.

Après la guerre, elle s’était mariée à l’un des chefs de la résistance en Dordogne, Roger Ranoux, dit Hercule, rencontré pendant un défilé à la Libération.

Elle a ensuite assisté son époux dans sa carrière politique – il est devenu député du Périgord en 1956 – et le couple s’est installé à Montrem (Nouvelle-Aquitaine).

En 1996, Michelle Ranoux avait participé à la réalisation de l’ouvrage collectif Francs tireurs et Partisans en Dordogne. Il y a deux ans, avec l’aide de ses deux fils, elle avait compilé tous ses souvenirs dans un livre, Michelle et Jeantin, deux jeunes de Pierrefiche pendant l’Occupation.

Elle avait longuement raconté son histoire à l’association Mémoires de résistances en 2009.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...