Décès de Samuel Hadida, producteur de « Resident Evil » et « True Romance »
Rechercher

Décès de Samuel Hadida, producteur de « Resident Evil » et « True Romance »

Sa dernière production aura été "Les plus belles années", la suite d'"Un homme et une femme" de Claude Lelouch, dont le tournage s'est terminé début octobre à Deauville

Samuel Hadida le 7 juillet 2009 à l'occasion de la sortie de  "Victoria les jeunes années d'une reine" à Paris  (Crédit: Boris HORVAT / AFP)
Samuel Hadida le 7 juillet 2009 à l'occasion de la sortie de "Victoria les jeunes années d'une reine" à Paris (Crédit: Boris HORVAT / AFP)

Le producteur et distributeur français de films Samuel Hadida, figure du monde du cinéma, qui avait notamment contribué à marier jeu vidéo et 7e art avec les sagas « Resident Evil » et « Silent Hill », est décédé lundi aux États-Unis, a annoncé Metropolitan FilmExport, société qu’il avait cofondée.

Samuel Hadida, 64 ans, « est décédé brutalement lundi 26 novembre à l’hôpital UCLA de Santa Monica », en Californie, a précisé l’entreprise dans un communiqué.

La société Metropolitan FilmExport, distributeur de films américains en France, avait été fondée par Samuel Hadida, son frère Victor, et leur père DavidMetropolitan. Elle s’est notamment illustrée par des accords-cadre avec de grands studios américains (New Line Cinema, Lionsgate, Dreamworks…) et a ainsi distribué en France des blockbusters comme la trilogie du Seigneur des Anneaux ou la série des « Hunger Games ».

En tant que producteur, via son autre entreprise Davis Films, il a notamment porté à l’écran le premier scénario de Tarantino, « True Romance », réalisé par Tony Scott, et contribué à rapprocher le jeu vidéo du cinéma avec les adaptations à succès de « Resident Evil » et « Silent Hill ».

Il a également produit « Les plus belles années », la suite d' »Un homme et une femme » de Claude Lelouch, dont le tournage s’est terminé début octobre à Deauville.

« Nous souhaitons continuer sur la voie qu’il a tracée en poursuivant les projets de développement sous la bannière de Davis Films, que Samuel aimait tant, ainsi que les productions en cours », a assuré son frère Victor, cité dans le communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...