Décès du chef de la communauté juive de Myanmar
Rechercher

Décès du chef de la communauté juive de Myanmar

Le fils de Moses Samuels lui succédera dans la gestion de la seule synagogue du pays

La seule synagogue du Myanmar, à Yangon (capture d'écran de YouTube)
La seule synagogue du Myanmar, à Yangon (capture d'écran de YouTube)

Le chef de la petite communauté juive de Myanmar – et le gardien de seule synagogue du pays – vient de mourir.

Moses Samuels, 65 ans, est décédé le 29 mai, a écrit son fils, Sammy, dans un courriel obtenu par le site Coconuts Yango. La cause de la mort n’a pas été spécifiée, mais Samuels était aux prises avec un cancer depuis plusieurs années.

« Depuis plus de 35 ans, il prend en charge la synagogue et la communauté juive de Yangon », a écrit Sammy Samuels. « Et il a fait en sorte de garder vivant l’esprit juif au Myanmar. C’était un grand homme avec un très bon cœur. Son héritage continuera de vivre dans les cœurs et les esprits de tous ceux qui ont été amenés à le connaître. Puisse Hashem [l’Eternel] bénir son âme. »

La famille Samuels prend soin de la synagogue Mesmuah Yeshua à Yangon – l’ancienne capitale du Myanmar et sa plus grande ville, avec une population de plus de 5 millions – depuis des générations. Moses Samuels a hérité de son père et de son grand-père la tâche de garder la synagogue. Maintenant, son fils portera la mission de maintenir la synagogue ouverte.

Outre son fils, Samuels laisse une épouse, Nelly, et deux filles, Dina et Kaznah, laquelle est diplômée de la Yeshiva University à New York.

Avant la Seconde Guerre mondiale, la communauté juive de Myanmar était prospère, et la synagogue de Yangon possédait 126 rouleaux de la Torah. Aujourd’hui, on estime que seules quelques dizaines de Juifs vivent encore dans le pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...