Décès du dernier partisan soviétique Leonid Bernstein à 98 ans
Rechercher

Décès du dernier partisan soviétique Leonid Bernstein à 98 ans

Bernstein vivait dans le nord d’Israël et a, lors de la Seconde Guerre mondiale, notamment participé à des sabotages de trains nazis

Leonid Bernstein. (Crédit photo : The Israel Project / Instagram)
Leonid Bernstein. (Crédit photo : The Israel Project / Instagram)

Selon une information du site israélien Ynet, Leonid Bernstein, dernier ancien partisan soviétique encore en vie et combattant anti-nazi, est décédé le 30 mars dernier à l’âge de 98 ans. Bernstein vivait dans le nord d’Israël, à Kiryat Ata, dans des « conditions abjectes [dans un petit appartement sans ascenseur] et avec le sentiment d’être abandonné », explique le site.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, Leonid Bernstein, qui a reçu de nombreuses médailles pour ses efforts de guerre, avait participé à des sabotages de trains nazis, après s’être fait embaucher dans une usine allemande de fabrication de wagons.

Il avait également participé à la localisation d’une usine de missiles allemands V2, permettant aux Soviétiques de la neutraliser. Enfin, il a aidé à la libération d’un camp de prisonniers soviétiques en Slovaquie – ce qui a incité les hommes libérés à rejoindre en masse son bataillon anti-nazi.

Leonid Bernstein était né en Ukraine en 1921. Il s’est engagé aux côtés des Partisans soviétiques après avoir été capturé par les nazis alors qu’il était soldat de l’Armée rouge puis s’être échappé.

Après la guerre, Bernstein a vécu à Kiev, en Ukraine, où il a fondé l’Association des amis Ukraine-Israël. Il émigrera finalement en Israël en 1993.

« Je n’ai jamais demandé et ne demanderai jamais de l’aide, mais personne ne m’en a proposé ou s’en est préoccupé, avait-il regretté dans une interview accordée il y a quelques années. C’est ainsi que je vis. J’ai participé à de nombreux comités médicaux et je suis un ancien combattant certifié blessé, qui n’a perçu aucun avantage. »

Selon Yad Vashem, environ 1 500 000 Juifs ont combattu dans les armées alliés durant la Seconde Guerre mondiale, dont 550 000 dans les rangs de l’armée américaine et 500 000 dans ceux de l’Armée rouge.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...