Décès du rabbin pro-implantations Moshe Levinger, Rivlin aux obsèques
Rechercher

Décès du rabbin pro-implantations Moshe Levinger, Rivlin aux obsèques

Il est à l'origine de la fondation de Kyriat Arba, une implantation située près de Hébron

Moshe Levinger (Crédit : Miriam Alster/Flash 90)
Moshe Levinger (Crédit : Miriam Alster/Flash 90)

Des milliers de personnes ont participé dimanche aux funérailles de Moshe Levinger, dont le président de l’État, Reuven Rivlin.

Le fondateur du Gush Emounim, le mouvement qui a lancé la colonisation en Cisjordanie dans les années 1970, Le rabbin Moshe Levinger, est décédé samedi à l’âge de 80 ans, a annoncé sa famille dans un communiqué.

Né en 1935 à Jérusalem, dans une famille d’origine allemande, Moshe Levinger étudie dans sa jeunesse auprès du rabbin Tzvi Yeouda Kook, le père spirituel du nationalisme religieux.

Quelques jours après la victoire d’Israël contre ses voisins arabes lors de la guerre de juin 1967, le rabbin Levinger qui vivait dans une localité du centre du pays, réunit autour de lui un groupe de personnes décidées à s’installer dans les Territoires.

Leur but est de créer une présence juive dans les villes palestiniennes comme Hébron et Bethléem.

En septembre 1967, première victoire pour le rabbin Levinger et ses camarades, le gouvernement travailliste autorise la création de la première implantation à Kfar Etzion, sur les ruines d’un kibboutz.

Mais c’est en avril 1968 que Moshe Levinger va se faire connaître du grand public en s’installant au cœur de la ville de Hébron, en louant un hôtel palestinien pour y célébrer la fête juive de Pessah et refusant de quitter les lieux à la fin de la semaine de festivités.

Les pressions sur les gouvernements successifs vont lui permettre d’obtenir l’autorisation de fonder une ville, Kyriat Arba, à proximité de Hébron puis après l’accession de la droite au pouvoir en 1977, de s’installer dans la vieille ville de Hébron, où vivent actuellement plus de 600 résidents juifs.

Moshe Levinger avait entre temps fondé le mouvement Gush Emounim (Bloc de la foi), qui à partir de 1974 a tenté de créer des implantations dans toute la Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

Il avait été impliqué mais jamais condamné dans l’arrestation du réseau de terrorisme juif dans les années 1980 qui avait commis plusieurs attentats anti-palestiniens.

En 1990, il avait été reconnu coupable d’homicide involontaire pour avoir tiré dans la foule à Hébron, tuant un Palestinien.

Condamné par un tribunal à cinq mois de prison ferme, il avait été libéré au bout de trois mois, pour bonne conduite.

Figure emblématique de la construction, il s’était retiré de la vie publique en 1992, après un échec retentissant aux élections législatives où il s’était présenté avec un programme ultra-radical.

Presque tous ses onze enfants vivent dans des implantations de Cisjordanie, notamment dans la région de Hébron, son fils Malakhi étant le maire actuel de Kyriat Arba.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...