Decouverte d’une inscription avec un nom de l’époque davidique
Rechercher

Decouverte d’une inscription avec un nom de l’époque davidique

Ishbaal fils de Beda, le nom identifié sur une jarre du 10e siècle avant notre ère, n'est probablement pas le rival du roi David qui porte le même nom

Ilan Ben Zion est journaliste au Times of Israel. Il est titulaire d'une maîtrise en diplomatie de l'Université de Tel Aviv et d'une licence de l'Université de Toronto en études du Proche-Orient et en études juives

Une inscription avec le nom de Ishbaal fils de Beda sur une jarre du 10e siècle avant notre ère (Tal Rogovsky)
Une inscription avec le nom de Ishbaal fils de Beda sur une jarre du 10e siècle avant notre ère (Tal Rogovsky)

Une nouvelle inscription cananéenne antique portant le même nom qu’un personnage mentionné dans la Bible comme un rival du roi David a été trouvée par des archéologues sur une jarre déterrée d’un site de la vallée de Elah, à l’ouest de Jérusalem, ont déclaré mardi les chercheurs.

L’inscription figurant sur une grande jarre de stockage en argile qui a été trouvée à Khirbet Qeiyafa remonte à l’âge de fer, entre 1020 et 980 avant notre ère, et porte le nom de Ishbaal fils de Beda, selon les chercheurs qui ont écrit un article publié dans l’édition de mai du Bulletin of the American Schools of Oriental Research.

Avant que la jarre n’ait été introduite deans le four, le nom avait été inscrit en clair et en grandes lettres dans l’argile, suggérant la main d’un scribe expérimenté, selon les chercheurs.

Un personnage nommé Ishbaal est mentionné dans le Livre des Chroniques comme le fils du roi Saül, et mentionné dans le livre de Samuel comme Ishboshet, un rival du roi David pour régner sur le royaume naissant d’Israël.

Selon le texte biblique, il a été tué par d’anciens officiers fidèles à son défunt père et a été enterré à Hébron.

L’inscription comme le Ishbaal de la Bible datent des 11e et 10e siècles avant notre ère, après quoi les noms faisant référence à Baal, une divinité sémitique, tombèrent en disgrâce parmi les Israélites.

Le professeur Yosef Garfinkel, de l’Institut d’archéologie de l’Université hébraïque, et Saar Ganor, de l’Autorité des Antiquités d’Israël, ont affirmé que c’est la première fois qu’une inscription avec le nom Ishbaal est découverte.

« Il est intéressant de noter que le nom Ishbaal figure dans la Bible, et maintenant aussi dans l’inscription archéologique, seulement durant le règne du roi David, dans la première moitié du Xe siècle avant notre ère. Ce nom n’a pas été utilisé plus tard dans la période du Premier Temple,  ont déclaré les deux chercheurs dans un communiqué de l’AAI.

Bien qu’il n’y ait aucun lien entre le personnage biblique et le nom mentionné dans l’inscription, Haggai Misgav, l’un des coauteurs de l’article, dit que cela montre que le nom était populaire au début de la période israélite. L’emploi d’une inscription cananéenne proto-israélite sur un site de Judée comme Khirbet Qeiyafa reflète un échange culturel entre les deux peuples.

Le site de Khirbet Qeiyafa dans la vallée de Elah (Autorisation: Skyview Company, Hebrew University and Israel Antiquities Authority)
Le site de Khirbet Qeiyafa dans la vallée de Elah (Autorisation: Skyview Company, Hebrew University and Israel Antiquities Authority)

Au cours de l’âge du fer, la période associée à de nombreux événements historiques dans le récit biblique, Khirbet Qeiyafa était une ville fortifiée. Des fouilles antérieures dans cette vallée connue comme étant le lieu du célèbre combat entre David et Goliath ont révélé des modèles de temple en argile et un édifice que les archéologues impliqués dans les fouilles ont estimé être un palais du roi David.

L’absence d’os de porc et la découverte de l’écriture proto-israélite sur le site suggèrent qu’il était habité par des Judéens avant qu’il ne soit détruit entre 1006 et 970 avant notre ère.

« Cette nouvelle inscription marque une étape transitoire entre le système d’écriture utilisé depuis 800 ans et l’officielle, l’écriture phénicienne standardisée utilisée par les royaumes et les Etats de Canaan à partir du 10e siècle avant notre ère », ont écrit les chercheurs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...