Défiant l’interdiction, un député arabe se rend au mont du Temple
Rechercher

Défiant l’interdiction, un député arabe se rend au mont du Temple

Le Premier mimistre accuse Basel Ghattas de n'être pas venu pour prier mais dans le cadre d'une provocation pour augmenter les tensions

Basel Ghattas de la Liste arabe unie sur le mont du Temple le 28 octobre 2015 (Photo: Autorisation Liste arabe unie)
Basel Ghattas de la Liste arabe unie sur le mont du Temple le 28 octobre 2015 (Photo: Autorisation Liste arabe unie)

Un député de la Knesset de la Liste arabe unie est monté mercredi matin sur le mont du Temple, outrepassant l’interdiction imposée par le Premier ministre aux membres de la Knesset de rester à l’écart du site saint dans le but de calmer les tensions.

Le député Basel Ghattas a déclaré sur Facebook qu’il s’était rendu sur le site pour envoyer le message au Premier ministre Benjamin Netanyahu qu’il ne peut pas empêcher les gens d’entrer dans l’enceinte.

« Netanyahu et Israël ne peuvent pas nous empêcher d’entrer dans la mosquée et il continue à modifier le statu quo et a renforcer la souveraineté israélienne et l’occupation du site », a posté Ghattas.

Cette visite est un geste d’autant plus politique que Ghattas n’est pas musulman, mais chrétien.

Il a également posté une vidéo le montrant sur le site, avec plusieurs agents de police à proximité.

شاهدو باعينكم كيف يدخل المستوطنين للصلاة في الاقصى بحماية الشرطة ! (من زيارتي هذا الصباح للاقصى)

Posted by ‎د. باسل غطاس דר באסל גטאס‎ on Wednesday, 28 October 2015

La police a répondu à la visite de Ghattas en disant qu’ils mettaient en œuvre les décisions du gouvernement.

« Nous faisons tout pour que les visiteurs et les fidèles sur le mont du Temple respectent la sainteté du site et agissent d’une manière respectueuse et responsable dans l’espace public saint et sensible », a déclaré un porte-parole de la police.

Le Premier ministre Netanyahu avait interdit le 8 octobre aux politiciens de se rendre sur le site dans le but d’endiguer la vague de violence déclenchée par les allégations des Palestiniens qu’Israël cherchait à briser les accords fragiles régissant l’administration du site. La mesure s’appliquait à tous mais semblait surtout viser les ministres et les députés juifs, dont les visites sont largement interprétées comme des provocations par les Palestiniens.

Mais l’interdit a indigné les députés arabes israéliens, solidaires des Palestiniens.

Plusieurs députés qui avaient été l’intention de visiter le site ont annulé leur visite à la suite de l’ordre de Netanyahu.

Le Premier ministre, Benjamin Netanyahu, a reproché au député Basel Ghattas de s’être rendu au mont du Temple aujourd’hui.

« Le mont du Temple a été calme pendant deux semaines. Nous faisons tous des efforts pour que cela continue, mais apparemment, il y en a que cela dérange », a-t-il déclaré aux journalistes.

Ghattas n’est pas allé sur le site saint pour prier, a ajouté Netanyahu, l’accusant de projeter une provocation pour augmenter les tensions.

Aucun député ne sera autorisé à entrer sur le site sensible, a poursuivi le Premier ministre, appelant tout le monde à agir de façon « responsable » pendant cette période [de heurts].

Prime Minister Benjamin Netanyahu made the following statement today at the Knesset:"The Temple Mount has been quiet…

Posted by The Prime Minister of Israel on Wednesday, 28 October 2015

Le ministre de la Sécurité publique, Gilad Erdan, a déclaré que la visite de Ghattas était susceptible de conduire à plus de violence.

« Les députés de la Knesset qui s’infiltrent sur le mont du Temple sont à mon avis des députés qui sont dignes de mépris, qui sont engagés dans l’incitation [à la violence] qui conduira à l’assassinat de personnes innocentes », a-t-il déclaré à la Knesset.

Il a ajouté que Ghattas n’était un personnage public qu’en raison de ses « provocations ».

Le ministre de l’Education, Naftali Bennett, dans une référence apparente à Ghattas, a accusé les élus arabes de travailler plus intensivement que jamais « pour nuire profondément au bien-être de leurs électeurs ».

הח״כים הערבים שוברים שיא: מעולם לא פעלו נבחרי ציבור בחריצות כה גדולה, לפגוע כה עמוק בטובתם של בוחריהם.

Posted by ‎נפתלי בנט – Naftali Bennett‎ on Wednesday, 28 October 2015

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...