Déménager au Canada ? Ce que les juifs doivent savoir
Rechercher

Déménager au Canada ? Ce que les juifs doivent savoir

Partir dans le Grand Nord pour échapper à Trump pourrait s'avérer être assez confortable pour les juifs américains, avec sa communauté croissante, ses soins de santé gratuits et des paysages époustouflants

Les bagels de Montréal, comme ceux du légendaire magasin St. Viateur Bagel, sont un plus si vous pensez déménager au Canada. (Crédit : Creative Commons)
Les bagels de Montréal, comme ceux du légendaire magasin St. Viateur Bagel, sont un plus si vous pensez déménager au Canada. (Crédit : Creative Commons)

JTA – Beaucoup d’Américains songent à déménager au Canada depuis l’élection choquante de Donald Trump. Le site d’immigration au Canada du gouvernement est en rade depuis mardi soir, et le nombre de personnes qui tapent sur Google des termes comme « immigration Canada » et « déménager au Canada » est en hausse depuis la semaine dernière.

L’article « Comment déménager au Canada et devenir citoyen canadien » de Business Insider a été vu plus de 15 millions de fois.

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles quelqu’un pourrait envisager de déménager vers le froid voisin du Nord des Etats-Unis, dont les soins de santé gratuits, une beauté naturelle époustouflante et son très populaire Premier ministre, Justin Trudeau.

Mais déménager dans le pays de la feuille d’érable pourrait également être confortable pour les juifs américains en particulier. Avec une tendance à la hausse constante depuis le dernier siècle, les juifs canadiens sont devenus la quatrième communauté de diaspora, derrière les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France.

Alors si vous êtes de ceux qui pensent que l’herbe est peut-être plus verte ailleurs à présent, voici certains faits essentiels pour vous donner une idée de ce à quoi ressemble la vie juive au Canada.

Le président élu Donald Trump pendant son discours de victoire à New York, le 9 novembre 2016. (Crédit : Chip Somodevilla/Getty Images via JTA)
Le président élu Donald Trump pendant son discours de victoire à New York, le 9 novembre 2016. (Crédit : Chip Somodevilla/Getty Images via JTA)

Près de 400 000 juifs vivent au Canada

Selon un rapport publié en 2014 par les Fédérations juives du Canada, basé sur le recensement national du pays de 2011, environ 391 665 juifs vivent dans le pays.

LIRE L’EXCELLENT BLOG D’ARIEL TEBOUL

Au 1er janvier de cette année, la population totale du Canada était de 36 048 500 habitants. Cela signifie que les juifs représentent environ 1,1 % de la population canadienne.

Les bagels sont vraiment bons

Le bagel de Montréal est peut-être plus fin, plus doux et plus croustillant que son cousin de New York (ils sont bouillis dans de l’eau au miel puis cuits au four à bois), mais il n’est pas moins bon.

Les historiens affirment que le bagel de Montréal a été lancé par Chaim Seligman, un immigrant russe qui avait installé son magasin sur le « Main », le surnom d’une des avenues principales de la ville, le boulevard Saint Laurent, vers 1900.

Montréal est aussi connue pour sa viande de delicatessen particulière, un cousin du pastrami plus fumé et plus riche.

La majorité des juifs canadiens vit dans l’Ontario

Environ 226 610 juifs, soit 57,9 % de la communauté juive canadienne, vivent dans la province de l’Ontario. Sa capitale, Toronto, est la plus grande ville du Canada et son centre financier et culturel. C’est aussi le centre de la vie juive. Vient ensuite Ottawa. Eh bien, c’est une autre ville de l’Ontario.

La diversité juive est importante

En plus de sa merveilleuse nourriture juive, Montréal accueille de grandes communautés mizrahi, séfarades, hassidiques et d’autres dans le quartier de Mile End et le long du Main. La synagogue espagnole et portugaise du quartier Snowdon date de 1760, ce qui en fait la plus vieille institution juive du Canada.

De plus, il y a une population remarquable de juifs d’Amérique latine à Winnipeg, la capitale de Manitoba. La Fédération juive de Winnipeg a gagné plus de 500 juifs de pays comme l’Argentine, le Brésil, le Chili et le Mexique ces dernières années. JTA annonçait en 2014 que certains de ces nouveaux arrivants avaient été attirés par les opportunités économiques et la sécurité offertes par le Canada.

Beaucoup de juifs célèbres viennent du Canada

Il y a, bien sûr, beaucoup de juifs canadiens célèbres, dont l’ancien de « Degrassi » devenu la superstar du rap Drake, l’acteur Seth Rogen et la légende du folk Leonard Cohen. Mais il y a d’autres célébrités, dont vous ne saviez peut-être pas qu’elles étaient juives canadiennes, comme le chanteur et bassiste de Rush Geddy Lee (né Gary Lee Weinrib), l’auteure Naomi Klein et l’architecte Frank Gehry. Les Bronfman, une importante famille philanthrope juive, sont aussi canadiens.

Un trophée de la NHL porte le nom d’un médecin juif

Si vous pensez sérieusement à déménager au Canada, apprenez à aimer le hockey sur glace.

En 2010, une étude a montré que plus de 80 % des Canadiens regardaient ce sport régulièrement.

Les juifs n’ont pas une tradition d’excellence dans ce sport rugueux. Mais il est symbolique de combien les juifs sont intégrés dans la culture canadienne que le Hart Memorial Trophy, la récompense de la Ligue nationale de hockey pour la meilleure recrue, soit nommé d’après le Dr David Hart, qui était un descendant direct de l’un des premiers colons juifs au Canada, et le père de Cecil Hart, ancien entraîneur en chef des Canadiens de Montréal, l’équipe de la ville québécoise.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...