Dempsey : la supériorité militaire d’Israël est garantie
Rechercher

Dempsey : la supériorité militaire d’Israël est garantie

Le plus haut-gradé américain a déclaré que les officiels israéliens étaient préoccupés par le renforcement des armées arabes

Mitch Ginsburg est le correspondant des questions militaires du Times of Israel

Le ministre de la Défense Moshé Yaalon et le général Martin Dempsey, le 30 mars 2014 (Crédit : David Azagury/US Embassy Tel Aviv/ Flash90)
Le ministre de la Défense Moshé Yaalon et le général Martin Dempsey, le 30 mars 2014 (Crédit : David Azagury/US Embassy Tel Aviv/ Flash90)

Le général américain de haut rang a assuré à Israël mardi qu’il garderait sa supériorité militaire dans la région, après que des officiels israéliens ont exprimé leurs préoccupations au sujet de ventes d’armes aux pays du Golfe.

Le général Martin Dempsey, chef de l’Etat-major des armées, a déclaré (en Israël) aux journalistes que des officiels israéliens ont exprimé leur inquiétude au sujet de l’assistance militaire américaine aux États du Golfe – qui se veut être un rempart contre l’Iran.

Dempsey a fait ces commentaires après sa rencontre avec le ministre de la Défense Moshe Yaalon et le chef des armées Gadi Eizenkot.

Washington a promis depuis longtemps d’assurer qu’Israël dispose de ce qu’il qualifie d’une « supériorité militaire qualitative » sur ses adversaires potentiels dans la région.

Dempsey a pourtant déclaré que les Israéliens étaient préoccupés que la croissance des armées du Golfe arabique puisse réduire l’avantage militaire d’Israël.

Les rapports ont indiqué plus tôt cette année que les États du Golfe ont demandé des livraisosns d’armement des Etats-Unis, y compris des avions F-35 et des bombes destructrices de bunker – jusqu’alors livrées uniquement à Israël en échange d’un pacte d’urgence avec l’Iran sur son programme nucléaire.

Dempsey a déclaré que si l’accord nucléaire avec l’Iran allait certainement entraîner un renforcement militaire de Téhéran avec la levée des sanctions, la région se porterait mieux avec ce accord que sans lui.

« Si un accord est trouvé, nous avons du travail. Si un accord n’est pas trouvé, nous avons du travail », a déclaré Dempsey à propos d’Israël et des Etats-Unis, selon Reuters. « Je crois que nous avons accumulé assez de confiance l’en envers l’autre, entre militaires, pour être prêts à travailler. »

La relation forte « reflétait le fait que les questions auxquelles nous faisons face, pour lesquelles nous avons des intérêts communs exigent que nous ayons le type de relation que nous avons », a déclaré Dempsey.

« Je ne peux pas imaginer un monde où nous n’aurions pas ce type de relation, je suis fier d’y avoir participé. »
Dempsey est arrivé en Israël lundi pour la cinquième et dernière visite officielle pour discuter de la coopération militaire bilatérale.

Il a déclaré être confiant que ses successeurs continueront à construire des relations bilarérales proches entre Israël et les Etats-Unis.

Yaalon a dit à Dempsey que la propagation des groupes extrémistes en Syrie pourrait pousser Israël à intervenir.

Si les 30 groupes terroristes opèrant en Syrie ne constituent pas une menace directe pour Israël, un changement de la situation pourrait entraîner une frappe sévère d’Israël contre eux, a déclaré le chef israélien de la Défense.

« Nous sommes tous menacés par les djihadistes dans la région, en Syrie, au Liban et par l’axe chiite, l’État islamique fonctionne maintenant dans le Sinaï et dans l’infrastructure terroriste à Gaza », a déclaré Yaalon à Dempsey.

« Nous croyons qu’au sujet de la situation régionale, Israël et les Etats-Unis sont sur la même ligne pour faire face à ces changements », a-t-il déclaré.

Les avions israéliens auraient mené des frappes aériennes en Syrie dans les années passées, mais toujours contre des cibles appartenant au régime Assad ou au groupe terroriste Hezbollah qui soutient le régime.

Ces commentaires sont intervenus après que des officiels israéliens ont récemment averti que le Front al-Nosra, lié à al-Qaida, se trouvait à la frontière avec Israël, sur le plateau du Golan.

Yaalon a loué l’engagement américain pour la sécurité israélienne et a remercié le général pour son soutien personnel à Israël.

Dempsey et Yaalon se sont rencontrés après que Dempsey a été accueilli par une garde d’honneur et a reçu un certificat de reconnaissance de l’armée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...