Dernier hommage à un officier de l’armée tué par accident
Rechercher

Dernier hommage à un officier de l’armée tué par accident

Plus de 1 000 personnes ont assisté aux funérailles du capitaine Yishai Rosales au cimetière militaire du mont Herzl, à Jérusalem

Des soldats israéliens portent le cercueil du capitaine Yishai Rosales, au cimetière militaire du mont Herzl, à Jérusalem, le 7 janvier 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Des soldats israéliens portent le cercueil du capitaine Yishai Rosales, au cimetière militaire du mont Herzl, à Jérusalem, le 7 janvier 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Plusieurs centaines de personnes ont assisté jeudi aux funérailles d’un officier de l’armée israélienne au cimetière militaire du mont Herzl, après que la famille du jeune homme ait invité le public à le faire.

Le capitaine Yishai Rosales, 23 ans, a été tué mardi dans un accident pendant un exercice militaire sur une base du sud du pays. Il a été enterré vers 1h00 du matin.

La famille Rosales, qui a émigré en Israël depuis le Mexique il y a plusieurs années, avait passé cet appel sur la Deuxième chaîne de télévision mercredi soir, expliquant qu’ils avaient peu de famille en Israël.

Environ 1 000 personnes se sont présentées pour rendre hommage à Morales, selon Ynet. Beaucoup des présents étaient des soldats de l’armée israélienne en uniforme et des Israéliens qui ont émigré d’Amérique latine, selon la Deuxième chaîne.

Aharon, le père du capitaine, a déclaré aux funérailles que « tu es parti comme un homme simple, un homme juste risquant sa vie pour nous et pour le peuple juif ».

Amis et membres de la famille assistent aux funérailles du capitaine Yishai Rosales, au cimetière militaire du mont à Jérusalem, le 7 janvier 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Amis et membres de la famille assistent aux funérailles du capitaine Yishai Rosales, au cimetière militaire du mont à Jérusalem, le 7 janvier 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

« Merci pour tout ce que tu as fait pour nous pendant 23 ans. Un jour viendra où nous nous rencontrerons à nouveau, mon cher et aimé fils. Tu nous laisses et emportes une grande partie de notre cœur avec toi. Veille sur nous parce nous allons protéger ce que tu nous as laissé », a-t-il déclaré selon Ynet.

La famille du capitaine Yishai Rosales pendant ses funérailles, le 7 janvier 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
La famille du capitaine Yishai Rosales pendant ses funérailles, le 7 janvier 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

« Il était bon avec tout le monde », a déclaré son frère, Michael, à la Deuxième chaîne plus tôt dans la soirée. « Je ne pense pas qu’il y a une personne qui le connaissait qu’il n’a pas aidé ».

« Yishai était un ami pour chacun, une personne extraordinaire », a-t-il ajouté.

Le capitaine Yishai Rosales est enterré au cimetière militaire du mont Herzl à Jérusalem, le 7 janvier 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le capitaine Yishai Rosales est enterré au cimetière militaire du mont Herzl à Jérusalem, le 7 janvier 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Michael a déclaré que son frère avait choisi de servir dans le bataillon Haredi Netzah Yehuda de l’armée israélienne, dans la brigade d’infanterie Kfir, pour préserver son identité religieuse.

« Il est rentré à la maison le weekend dernier, et est retourné à la base samedi soir, a-t-il déclaré. Hier matin, nous avons discuté sur notre groupe familial WhatsApp et il a dit qu’il faisait des exercices de terrain et qu’il allait bien ».

Le capitaine Yishai Rosales a été tué pendant un exercice militaire mardi 5 janvier 2016. (Crédit : capture d'écran)
Le capitaine Yishai Rosales a été tué pendant un exercice militaire mardi 5 janvier 2016. (Crédit : capture d’écran)

Mardi après-midi, une charge de mortier a explosé pendant un exercice de routine sur la base Tzeelim, située à 25 kilomètres à l’ouest de Beer Sheva, tuant Rosales et blessant légèrement un autre soldat. Il a été promu au rang de capitaine à titre posthume.

En réponse, le directeur des forces terrestres de l’armée, le général Guy Tzur, a reporté tous les exercices des forces terrestres jusqu’à ce que l’enquête préliminaire sur l’incident puisse être menée, a déclaré l’armée dans un communiqué.

Le colonel Ofir Levy, directeur d’une brigade blindée de réserve, mènera l’enquête sur l’incident, selon l’armée.

Tamar Pileggi a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...