Des Arabes israéliens donnent du bois pour reconstruire une synagogue brûlée
Rechercher
Rameau d'olivier

Des Arabes israéliens donnent du bois pour reconstruire une synagogue brûlée

'J'ai eu les larmes aux yeux quand j'ai entendu ce qui était en train de se passer', dit le rabbin d'une synagogue conservatrice de Haïfa au sujet de ces fournisseurs de bois

La fumée s'élève au dessus de la ville de Haïfa, dans le nord d'Israël, où un incendie majeur s'est déclaré le 24 novembre 2016. (Crédit : Meir Vaknin/Flash90)
La fumée s'élève au dessus de la ville de Haïfa, dans le nord d'Israël, où un incendie majeur s'est déclaré le 24 novembre 2016. (Crédit : Meir Vaknin/Flash90)

Deux fournisseurs de bois de charpente arabes israéliens ont proposé d’offrir des panneaux de bois à une synagogue conservatrice de la ville de Haïfa dans le nord du pays, gravement endommagée par les incendies, la semaine dernière.

Walid Abu-Ahmed et Ziad Yunis ont décidé de faire don du bois et de couvrir les coûts de main-d’oeuvre après que le rabbin de la congrégation, Dov Hiyon, a cherché à estimer les travaux de nécessaires à la réparation du lieu de culte, a rapporté le site d’information Ynet jeudi.

“J’ai eu les larmes aux yeux lorsque j’ai entendu ce qui était en train d’arriver”, s’exclame Hiyon.

« J’ai été tellement ému d’entendre que des Musulmans demandaient de faire un don à une synagogue juive. Je les ai invités aux prières du soir pour les remercier personnellement ».

“Les Juifs et les Arabes vivent ensemble à Haïfa et il n’y a pas de discrimination”, a commenté Abu-Ahmed. “Nous devons continuer dans cette coexistence et promouvoir la paix. »

Abu-Ahmed a ajouté que l’Islam était une religion du pardon.

La Synagogue Moriah de Haifa avant les feux du mois de novembre 2016, qui l'ont gravement endommagées. (Capture d'écran : YouTube )
La Synagogue Moriah de Haifa avant les feux du mois de novembre 2016, qui l’ont gravement endommagées. (Capture d’écran : YouTube )

“Nous ne formons qu’un seul peuple”, a-t-il dit. “J’appelle tous les citoyens – Arabes et Juifs partout où ils se trouvent – à continuer de vivre dans cet esprit de coexistence. Nous nourrissons tous le même désir de vivre heureux ».

Gadi Gvaryahu, président de Tag Meir, une organisation anti-raciste, a expliqué : “Nous devons étendre notre rayonnement à la majorité de la population israélienne et arabe, intéressée par la coexistence. Ce fournisseur de bois et ce charpentier sont une meilleure représentation de la population israélo-arabe que les extrémistes”.

Mercredi, la synagogue a accueilli des chefs Musulmans et Chrétiens pour émettre un appel à l’extinction des « feux de la haine ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...