Des archéologues trouvent l’arche de la Torah de la synagogue de Vilnius
Rechercher

Des archéologues trouvent l’arche de la Torah de la synagogue de Vilnius

Des fouilles israélo-lituaniennes ont été menées dans les ruines du lieu de culte et d'un centre communautaire juif vieux de plusieurs siècles détruits par les nazis

L'excavation de la Grande Synagogue de Vilna en Lituanie montrant la zone de l'arche de la Torah et deux volées d'escaliers détruites par les nazis et les Soviétiques, août 2021. (Crédit : Jon Seligman/Autorité israélienne des antiquités)
L'excavation de la Grande Synagogue de Vilna en Lituanie montrant la zone de l'arche de la Torah et deux volées d'escaliers détruites par les nazis et les Soviétiques, août 2021. (Crédit : Jon Seligman/Autorité israélienne des antiquités)

Des fouilles entreprises pendant six ans par des archéologues israéliens et lituaniens ont permis de découvrir l’arche de la Torah et la bimah (plateforme de prière surélevée) de la Grande Synagogue de Vilnius, a indiqué jeudi l’Autorité israélienne des antiquités dans un communiqué. Le lieu de culte avait été détruit par les nazis pendant la Shoah et à nouveau rasé par les Soviétiques.

Une école avait été construite sur le site qui accueillait, dans le passé, la synagogue de Vilnius – dont la construction remontait au 17e siècle – et le centre communautaire juif qui l’entourait, connu sous le nom de « Shulhoyf ». Le complexe avait été incendié par les nazis.

En 1956-1957, les Soviétiques avaient détruit ce qui restait.

« Lorsque nous sommes arrivés pour faire des fouilles là où se tenaient l’aron kodesh et la bimah – ces endroits où des générations successives de Juifs ont lu le rouleau de la Torah pendant 300 années consécutives – il nous est malheureusement apparu clairement que le cœur de la synagogue avait été fortement endommagé par la destruction soviétique », indique le communiqué qui cite les propos du docteur Jon Seligman, de l’Autorité des antiquités d’Israël, et de Justinas Rakas, du Kultūros paveldo Išsaugojimo pajėgos.

« Malgré tout, deux escaliers impressionnants, clairement visibles sur les nombreuses images de la synagogue avant sa destruction, ont été découverts », ont-ils précisé.

« En outre, l’excavation de la bimah a été achevée, y compris la totalité de son fronton ainsi que les vestiges complets de l’un des quatre énormes piliers qui soutenaient le toit de la Grande Synagogue. »

(Une vidéo en hébreu montre les découvertes ici).

Jeudi matin, les archéologues ont fait une nouvelle découverte sur le site.

« Ce matin même, en tamisant le sol devant l’aron kodesh, nous avons trouvé un yad en argent. Le yad est un pointeur utilisé pour lire le rouleau de la Torah », a déclaré l’IAA dans son communiqué, faisant référence à un ornement en forme de main utilisé pour pointer la partie du texte biblique en cours de lecture.

Un ‘Yad’ en argent – un pointeur en forme de main utilisé pour lire le rouleau de la Torah – trouvé à la Grande Synagogue de Vilna en Lituanie, en août 2021. (Crédit : Jon Seligman/Israel Antiquities Authority)

Le Shulhoyf a longtemps été le cœur de la communauté juive lituanienne. Il comprenait 12 synagogues et salles de prière, des mikveh, un bâtiment du conseil communautaire, des étals de viande casher, une célèbre bibliothèque portant le nom du talmudiste lituanien Mattityahu Strashun, le séminaire du Gaon de Vilna, et bien plus encore.

Les fouilles sont une entreprise conjointe de l’Autorité israélienne des antiquités, du Kultūros paveldo Išsaugojimo pajėgos, de la Good Will Foundation et de la communauté juive de Lituanie. L’équipe de chercheurs comprend des Lituaniens, des Israéliens et des Nord-Américains.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...