Israël en guerre - Jour 251

Rechercher

Des athlètes juifs en Hongrie pour honorer le premier champion olympique juif

Alfred Hajos avait remporté deux médailles d'or aux Jeux Olympiques d'Athènes de 1896, la première édition moderne des Jeux

L'architecte et champion olympique hongrois Alfred Hajos, âgé de 72 ans, plonge à la piscine Margaret Island, à Budapest, qu'il a conçue et pour laquelle il a obtenu un diplôme d'or. (AP Photo)
L'architecte et champion olympique hongrois Alfred Hajos, âgé de 72 ans, plonge à la piscine Margaret Island, à Budapest, qu'il a conçue et pour laquelle il a obtenu un diplôme d'or. (AP Photo)

Des athlètes participant aux Jeux européens Maccabi doivent dévoiler une nouvelle pierre tombale commémorative à Budapest sur la tombe du premier champion olympique juif, Alfred Hajos.

La cérémonie aura lieu mercredi dans le cimetière juif de la rue Kozma de la capitale hongroise, selon un communiqué publié samedi soir par les organisateurs de Jeux européens du Maccabi, un événement sportif qui a lieu tous les quatre ans et qui est organisé cette année en Hongrie.

Un participant, le coureur de marathon Peter Hadju, âgé de 65 ans, va courir 532 kilomètres depuis Prague en 10 jours pour la cérémonie d’ouverture mardi.

Hajos, né Arnold Guttman, était un nageur, joueur de football et architecte qui a remporté la compétition de natation des Jeux olympiques d’été à Athènes, la première édition moderne des Jeux olympiques. Il a participé aux compétitions et remporté deux des trois courses de natation olympique, la nage libre 100 mètres et 200 mètres, qui ont eu lieu dans les eaux fraîches de la mer Méditerranée au début avril.

Cela a fait d’Hajos, qui est décédé en 1955, à la fois le premier champion olympique juif et le premier Hongrois.

La troisième course, le 500 mètres nage libre, était trop rapprochée des deux premiers pour qu’Hajos puisse récupérer et participer. Elle a été remportée par Paul Neumann, un Juif d’Autriche qui est devenu le premier champion olympique de son pays. Il est mort en 1932.

La joueuse d’échec de classe internationale Judit Polgar de Hongrie, parle à un collègue, le jour de l’ouverture d’un tournoi international d’échecs à Biel en Suisse, le 21 juillet 2007. (KEYSTONE/ Peter Schneider via AP)

L’événement sur une semaine, qui a début lundi, voit participer des délégations de toute l’Europe qui sont en compétition dans environ 20 catégories, dont les échecs. La flamme de la cérémonie des jeux sera allumée par Judit Polgar, une grande maîtresse d’échecs, qui est largement considérée comme la meilleure joueuse d’échecs du monde.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.