Israël en guerre - Jour 202

Rechercher

Des autocollants faisant l’apologie du terrorisme juif distribués à la manif pro-refonte

Des dizaines de participants portaient des autocollants proclamant que les terroristes juifs Amir, Goldstein, Ben-Uliel et Kahane "avaient raison"

Un rouleau d'autocollants portant l'inscription "Yigal Amir avait raison" lors d'une manifestation de droite pro-gouvernementa, à Jérusalem, le 7 septembre 2023. (Crédit : Bar Shem-Ur)
Un rouleau d'autocollants portant l'inscription "Yigal Amir avait raison" lors d'une manifestation de droite pro-gouvernementa, à Jérusalem, le 7 septembre 2023. (Crédit : Bar Shem-Ur)

Les organisateurs d’une manifestation de droite visant à soutenir la refonte du système judiciaire du gouvernement ont déclaré que les autocollants faisant l’éloge des terroristes juifs et de l’assassin de l’ancien Premier ministre Yitzhak Rabin qui ont été distribués lors du rassemblement étaient l’action de « provocateurs ».

Lors de la manifestation de jeudi soir devant la Cour suprême à Jérusalem, de nombreux participants arboraient des autocollants affirmant que les terroristes juifs tels que Baruch Goldstein, qui a assassiné 29 Palestiniens en prière à Hébron en 1994, Amiram Ben-Uliel, qui est en prison pour l’attentat meurtrier de 2015 contre une famille palestinienne dans le village de Douma en Cisjordanie, feu le rabbin extrémiste Meïr Kahane et l’assassin de Rabin, Yigal Amir, « avaient raison ».

Les organisateurs ont affirmé que les autocollants avaient été distribués « par des provocateurs venus pour nuire au rassemblement et diffamer les foules de manifestants de droite qui y ont participé – ainsi que l’ensemble de la droite ».

La déclaration faite vendredi par les organisateurs, Avihaï Bar et Berele Crombie, membres du Likud, sur le site web de Srugim, indique que les autocollants portaient le nom de l’organisation « Rightist », mais que ce groupe n’avait rien à voir avec ces autocollants.

« Quelqu’un ayant un intérêt évident a donc choisi d’utiliser le nom du groupe pour salir la réputation des manifestants. La conclusion est claire », indique le communiqué, qui blâme la gauche et fait référence à Avishaï Raviv, un militant de la droite radicale devenu une taupe de l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet dans les années 1980 et 1990.

Suite à l’assassinat de Rabin en 1995, Raviv a été accusé d’avoir eu connaissance des plans d’Amir pour assassiner le Premier ministre et de ne pas en avoir informé le Shin Bet à l’avance. Raviv a été jugé puis déclaré non coupable.

Le communiqué indique qu’ils recherchent « des témoins qui ont vu les provocateurs » afin qu’ils puissent « déposer plainte auprès de la police ».

Malgré les efforts des organisateurs pour se distancier des autocollants, des dizaines de participants ont été photographiés en train de les brandir, de les coller sur leurs vêtements et sur les murs.

Les affiches disant « Kahane avait raison » sont depuis longtemps une caractéristique des rassemblements de droite. De plus, plusieurs personnes portaient des drapeaux du mouvement Kach du rabbin extrémiste Kahane, qui a été placé sur la liste noire des États-Unis et d’Israël.

Des Israéliens de droite, certains avec le drapeau du parti interdit Kach, lors d’un rassemblement en soutien au plan de refonte du système judiciaire du gouvernement aux abords de la Cour suprême, à Jérusalem, le 7 septembre 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)

Des milliers de partisans du gouvernement se sont rassemblés jeudi, encourageant la coalition à poursuivre ses efforts pour affaiblir le système judiciaire avant les audiences cruciales de la Haute Cour de justice sur la refonte judiciaire qui divise profondément la nation.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.