Des ballons incendiaires découverts à Jérusalem et à Bat Yam
Rechercher

Des ballons incendiaires découverts à Jérusalem et à Bat Yam

Tandis que la tactique gazaouie s'intensifie, les démineurs ont neutralisé un dispositif retrouvé près de la Knesset

Le ballon incendiaire découvert à Bat Yam, le 11 octobre 2018. (Crédit : police israélienne)
Le ballon incendiaire découvert à Bat Yam, le 11 octobre 2018. (Crédit : police israélienne)

Les équipes de démineurs de la police israélienne ont été sollicitées jeudi pour gérer des ballons incendiaires retrouvés à Jérusalem et à Bat Yam, dans la banlieue de Tel Aviv, dans un contexte où cette technique, empruntée aux Gazaouis, prend de l’ampleur.

A Jérusalem, une femme a signalé la découverte de ballons dans la Vallée de la Croix (Emek HaMatsleva) près de la Knesset. Elle les a ramassés, emportés avec elle jusqu’à sa prochaine destination avant d’appeler la police. Les démineurs ont pris les ballons et fouillé la zone à la recherche d’autre dispositifs.

Les démineurs ont également été appelés à Bat Yam. Aucune information supplémentaire n’a été fournie.

Dans un communiqué, la police a répété ses instructions au public : ne pas toucher ni s’approcher d’objets suspects, notamment les cerfs-volants et les ballons, qui peuvent être équipés de matériaux inflammables ou explosifs. Ceux qui remarqueraient un tel objet doivent le signaler à la police et laisser les équipes de démineurs gérer la situation.

Mercredi, les démineurs de la police ont été appelés pour neutraliser un dispositif incendiaire attaché à un ballon qui avait atterri sur le chantier d’un jardin d’enfants près de la rue Emek Refaim, artère principale dans le quartier de la colonie allemande, à Jérusalem.

Les restes du ballon incendiaire retrouvé dans la Vallée de la croix, à Jérusalem, le 11 octobre 2018. (Crédit : police israélienne)

La tactique qui consiste à envoyer des dispositifs incendiaires aériens en territoire israélien est utilisée presque quotidiennement par les Palestiniens de la bande de Gaza depuis le début des émeutes de la Marche du retour en mars.

L’origine de ces ballons n’est pas connue.

Les émeutiers à Gaza ont lancé des centaines de cerfs-volants et de ballons incendiaires en Israël, à l’origine d’incendies qui ont ravagé forêts et pâturages. Du bétail a aussi péri à cause de ces feux. Plus de 2 800 hectares de terres ont été calcinés. Les dégâts sont évalués à des centaines de millions de shekels, selon les autorités israéliennes. Certains ballons transportaient des engins explosifs improvisés.

En Cisjordanie, plusieurs incidents du même genre ont été signalés. Des Palestiniens ont envoyé des dispositifs dans les communautés et les implantations juives.

Un ballon incendiaire présumé découvert à Modiin, le 1er octobre 2018 (Crédit : Unité du porte-parole de la police)

Lundi, la police a neutralisé un incendie similaire dans la cour d’une maison de l’implantation de Givat Zeev, au nord de Jérusalem.

La semaine dernière, un ballon incendiaire a été découvert sur une autoroute à proximité de la zone industrielle de Modiin, au centre du pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...