Des ballons lancés depuis la bande de Gaza déclenchent 23 incendies en Israël
Rechercher

Des ballons lancés depuis la bande de Gaza déclenchent 23 incendies en Israël

L'envoyé qatari dans l'enclave palestinienne quitte brièvement la bande de Gaza pour s'entretenir avec des responsables israéliens, dans un contexte de tentatives d'apaisement

Un soldat se tient devant un incendie à proximité du kibboutz Beeri dans le sud d'Israël. L'incendie a été déclenché par un engin incendiaire accroché à un ballon depuis la bande de Gaza, le 13 août 2020. (Yonatan Sindel/Flash90)
Un soldat se tient devant un incendie à proximité du kibboutz Beeri dans le sud d'Israël. L'incendie a été déclenché par un engin incendiaire accroché à un ballon depuis la bande de Gaza, le 13 août 2020. (Yonatan Sindel/Flash90)

Des engins incendiaires aéroportés lancés depuis la bande de Gaza ont déclenché au moins 23 incendies dans le sud d’Israël samedi, dont une majorité de mineurs, selon les services d’incendie et de secours israéliens.

Les enquêteurs ont rapporté à la Treizième chaîne que tous les incendies avaient été déclenchés par des vagues de ballons incendiaires, où des engins inflammables ou explosifs sont lancés en Israël depuis la bande de Gaza sur de véritables ballons d’hélium. La plupart ont atterri en plein champ, provoquant des feux de broussailles qui ont été éteints par les pompiers.

Ces incendies ont eu lieu alors que l’envoyé du Qatar dans l’enclave côtière dirigée par le Hamas était dans la bande de Gaza cette semaine, cherchant à apaiser les tensions entre le groupe terroriste et Israël, qui ont conduit à des attaques quotidiennes de ballons et de roquettes incendiaires contre Israël, et à des représailles de la part de Tsahal. Mohammed al-Emadi aurait brièvement quitté le territoire samedi après-midi pour s’entretenir avec des responsables israéliens avant de revenir, selon les médias liés au Hamas.

Le diplomate qatari est arrivé dans la bande de Gaza mardi avec 30 millions de dollars en espèces. L’argent est destiné à aider le territoire peuplé de deux millions de personnes, dont la moitié vit sous le seuil de pauvreté, ont indiqué à l’AFP cette semaine des sources proches de l’envoyé.

Les Gazaouis ont, ces dernières semaines, envoyé des vagues de ballons incendiaires de l’autre côté de la frontière, déclenchant des dizaines d’incendies dans le sud d’Israël.

Un véhicule du convoi transportant l’envoyé qatari dans la bande de Gaza, Mohammed al-Emadi, se rend au point de passage d’Erez, le 29 août 2020. (Capture écran/Twitter)

Selon les services d’incendie et de secours israéliens, la semaine dernière, des dizaines d’incidents de ce type se sont produits presque quotidiennement. Mardi, 29 incendies à proximité de villes frontalières ont éclaté à cause des ballons. Ces incendies faisaient suite aux 36 de lundi, 28 de dimanche et aux 35 de la veille.

Jeudi, l’armée israélienne a mené un premier raid contre les installations du Hamas à Gaza en réponse aux engins incendiaires et explosifs lancés par les ballons à travers la frontière vers Israël tout au long de la journée de jeudi.

Ce raid a été suivi par le lancement de six roquettes sur le sud d’Israël. Elles ont frappé des champs ouverts, ne faisant ni blessés ni dégâts matériels.

Un pompier éteint un incendie causé par un ballon incendiaire lancé depuis Gaza vers les communautés frontalières israéliennes le 26 août 2020. (Conseil régional d’Eshkol)

Les militaires ont alors répondu par des frappes sur les sites du Hamas, dont une usine de fabrication d’armes.

Samedi, le journal pro-Hezbollah Al-Akhbar a rapporté que les ailes armées des organisations terroristes dans la bande de Gaza se préparaient à une campagne conjointe à long terme contre Israël. Le quotidien a également rapporté que ces derniers avaient commencé à coordonner leurs efforts pour augmenter le nombre et la fréquence des ballons incendiaires lancés vers Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...