Des camions bloquent Gaza pour protester contre la situation humanitaire
Rechercher

Des camions bloquent Gaza pour protester contre la situation humanitaire

Une manifestation organisée par des associations du secteur privé obstruaient les routes près du passage de Kerem Shalom, route principale pour les marchandises entrant à Gaza

Un camion chargé d'aide humanitaire turque entre dans la bande de Gaza par le poste-frontière de Kerem Shalom, le 4 juillet 2016. (Crédit : ministère de la Défense)
Un camion chargé d'aide humanitaire turque entre dans la bande de Gaza par le poste-frontière de Kerem Shalom, le 4 juillet 2016. (Crédit : ministère de la Défense)

Des dizaines de camions ont bloqué mardi le passage dans la bande de Gaza à partir d’Israël pour protester contre la situation humanitaire dans l’enclave palestinienne, a constaté un correspondant de l’AFP.

A l’occasion d’une manifestation organisée par des associations du secteur privé, ces camions appartenant à des entreprises gazaouies ont bloqué les routes près du passage de Kerem Shalom, en Israël, qui constitue la route principale pour les marchandises entrant à Gaza.

« Notre message est que nous avons des enfants et des familles qui veulent vivre », a affirmé Nahed Shuhibar, chef de l’Association des transports privés de Gaza.

Selon lui, plus de 50 camions participent à cette opération.

Durant la manifestation, des panneaux ont été brandis en faveur de la réconciliation entre les factions palestiniennes rivales, le Hamas et le Fatah, au point mort malgré la signature à l’automne dernier d’un accord au Caire.

Environ deux tiers des 1,9 million de Gazaouis sont tributaires de l’aide étrangère pour vivre. L’enclave a été le théâtre depuis 2008 de trois guerres entre Israël d’un côté et le groupe terroriste islamiste du Hamas et ses groupes alliés de l’autre.

L’envoyé spécial de l’ONU au Proche-Orient, Nickolay Mladenov, a prévenu la semaine dernière que l’enclave était au bord « d’un effondrement total ».

Gaza est minée par les conflits, la pauvreté, le chômage, le marasme économique, les pénuries d’eau et d’électricité, des maux dont Israël rend le Hamas responsable.

Des entreprises du secteur privé à Gaza avaient organisé une grève générale il y a deux semaines pour protester contre la situation économique.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...