Des carcasses de porcs éparpillées dans les rues de Rishon Lezion
Rechercher

Des carcasses de porcs éparpillées dans les rues de Rishon Lezion

Des tonnes de porcs à destination d’une usine de saucisses sont tombées d’un camion dans le centre d’Israël, les services vétérinaires font détruire la viande

Des carcasses de porcs éparpillées dans les rues de Rishon Lezion, le 14 décembre 2015. (Crédit : porte-parole de la municipalité de Rishon Lezion)
Des carcasses de porcs éparpillées dans les rues de Rishon Lezion, le 14 décembre 2015. (Crédit : porte-parole de la municipalité de Rishon Lezion)

Les résidents de Rishon Lezion, dans le centre d’Israël, se sont réveillés avec une terrible vue lundi, après que 25 carcasses de porcs soient tombées d’un camion, recouvrant une rue de la ville.

Le camion réfrigéré transportait le porc d’un abattoir dans le nord d’Israël vers une usine de saucisses à Rishon Lezion quand une charnière de la porte arrière s’est cassée, couvrant la rue Lehi de presqu’une tonne de cochons morts.

Les services vétérinaires de la municipalité sont arrivés sur les lieux vers 8h30 lundi matin et ont collecté les carcasses pour les détruire dans une installation proche.

« Puisque l’évènement a eu lieu à seulement quelques centaines de mètres des bureaux des services vétérinaires, l’officier sanitaire Tomer Cohen et moi-même étions les premiers sur les lieux et avons immédiatement commencé à ramasser les morceaux de cochons », a déclaré dans un communiqué Tomer Nissimian, un vétérinaire municipal.

« Tous les morceaux collectés ont été transférés vers une installation de destruction. En même temps, nous avons arrêté la production de l’usine [de saucisses] pour être certain qu’aucun des morceaux tombés sur la route ne puisse y arriver ».

Un vétérinaire municipal examine les carcasses de porcs tombées d'un camion dans les rues de Rishon Lezion, le 14 décembre 2015. (Crédit : porte-parole de la municipalité de Rishon Lezion)
Un vétérinaire municipal examine les carcasses de porcs tombées d’un camion dans les rues de Rishon Lezion, le 14 décembre 2015. (Crédit : porte-parole de la municipalité de Rishon Lezion)

Bien qu’en 1962, Israël ait interdit l’élevage des cochons pour la consommation humaine, les éleveurs ont depuis trouvé plusieurs failles légales pour répondre à la demande – majoritairement des immigrants de l’ancienne Union soviétique.

Le kibboutz Lahav, dans le nord du Néguev, élève des cochons légalement en tant que centre de recherche, et vend les animaux abattus en excès pour la consommation. D’autres fermes de cochons peuvent être trouvées dans des communautés chrétiennes en Galilée, qui sont exemptées de la régulation.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...