Israël en guerre - Jour 261

Rechercher

Des centaines de bourses et subventions accordées à des orphelins et des veuves de Tsahal

L'événement annuel de l'Organisation des veuves et des orphelins de Tsahal à Tel Aviv a été marqué par la prestation du chanteur Hanan Ben Ari

  • La présidente de l'Organisation des veuves et des orphelins de Tsahal, Tami Shelach, en compagnie de Malki Inbal, bénéficiaire d'une bourse d'études, à Tel Aviv, le 28 mai 2024. (Crédit : Loco Group)
    La présidente de l'Organisation des veuves et des orphelins de Tsahal, Tami Shelach, en compagnie de Malki Inbal, bénéficiaire d'une bourse d'études, à Tel Aviv, le 28 mai 2024. (Crédit : Loco Group)
  • Des participants à l'événement de l'Organisation des veuves et des orphelins de Tsahal, à Tel Aviv, le 28 mai 2024. (Crédit : Loco Group)
    Des participants à l'événement de l'Organisation des veuves et des orphelins de Tsahal, à Tel Aviv, le 28 mai 2024. (Crédit : Loco Group)
  • Des participants à l'événement de l'Organisation des veuves et des orphelins de Tsahal, à Tel Aviv, le 28 mai 2024. (Crédit : Loco Group)
    Des participants à l'événement de l'Organisation des veuves et des orphelins de Tsahal, à Tel Aviv, le 28 mai 2024. (Crédit : Loco Group)
  • Le chanteur Hanan Ben Ari se produisant lors de l'événement de l'Organisation des veuves et des orphelins de Tsahal, à Tel Aviv, le 28 mai 2024. (Crédit : Loco Group)
    Le chanteur Hanan Ben Ari se produisant lors de l'événement de l'Organisation des veuves et des orphelins de Tsahal, à Tel Aviv, le 28 mai 2024. (Crédit : Loco Group)

Des centaines de subventions, de bourses et de cadeaux ont été attribués lors d’un gala lundi soir à des personnes dont les parents ou les conjoints ont été tués dans l’exercice de leurs fonctions en tant que membres d’un des services de sécurité israéliens.

L’événement annuel, organisé par l’Organisation des veuves et des orphelins de Tsahal (IDF Widows and Orphans Organization ou IDFWO), s’est déroulé dans la salle Zappa de Gan Yehoshua à Tel Aviv. Plus de 500 personnes ont assisté à la cérémonie, selon les organisateurs, qui s’est achevée par une prestation du chanteur Hanan Ben Ari.

« Nous sommes aux côtés des familles tout au long de leur vie, pour une bar mitzvah et lorsqu’ils sont étudiants, soldats et diplômés », a déclaré Shlomi Nahumson, PDG de l’IDFWO, lors d’un entretien téléphonique avec le Times of Israel. « Nous les soutenons et voulons leur dire qu’ils ne sont pas seuls – que même si leur père n’est pas là, nous sommes là pour eux, fiers d’eux et heureux pour eux. »

L’IDFWO a été fondée en 1991 et reçoit des fonds du gouvernement et de donateurs privés, mais fonctionne de manière indépendante dans le but de « soutenir et d’autonomiser les veuves et les orphelins des militaires de l’armée israélienne et d’autres personnels de sécurité tombés au combat, et de créer une communauté de soutien pour les familles endeuillées « , selon le site web de l’organisation.

L’IDFWO organise une myriade d’activités tout au long de l’année, notamment des camps de vacances pour enfants, des voyages à l’étranger, des conférences, des groupes de soutien locaux, des séminaires, des événements spéciaux, des colis de soins à l’occasion des fêtes et bien d’autres choses encore.

Lors de l’événement de ce lundi, 178 bourses universitaires pour des licences ou des maîtrises ont été remises, et 50 membres de la communauté ont reçu une somme d’argent pour leurs mariages à venir, ont indiqué les organisateurs. En outre, trois bourses de recherche ont été attribuées pour des études universitaires dans les domaines des « conséquences individuelles et collectives de la perte et du deuil ».

Des photos de membres des services de sécurité israéliens tués exposées lors de l’événement de l’Organisation des veuves et des orphelins de Tsahal, à Tel Aviv, le 28 mai 2024. (Crédit : Loco Group)

La cérémonie a également mis l’accent sur les orphelins adultes qui sont actuellement mobilisés, et 190 soldats ou réservistes ont reçu une bourse en reconnaissance de leur service actif pendant la guerre entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas.

En outre, a indiqué Nahumson, trente et une veuves étaient enceintes lorsque leurs conjoints ont été récemment tués dans la bande de Gaza. L’IDFWO les soutient déjà, « et vingt-et-une d’entre elles ont déjà accouché », a-t-il ajouté.

Nir Barash, 28 ans, a reçu une bourse qui lui permettra d’obtenir un diplôme en informatique. « J’ai perdu mon père quand j’avais sept ans. Je sais que l’organisation a aidé ma mère […] Elle a fait partie de notre vie tout au long de mon existence. » Avec le temps, l’organisation s’est agrandie et a réussi à faire davantage pour les enfants.

Barash, qui a participé aux camps d’Otzmah organisés par l’organisation lorsqu’il était plus jeune, a également effectué un voyage de bar mitzvah aux États-Unis avec l’IDFWO. Après avoir commencé à faire du bénévolat en tant que conseiller adulte dans les camps il y a plusieurs années, il a déclaré qu’il retournerait cet été aux États-Unis pour accompagner un groupe de bar mitzvah.

« La boucle est bouclée », a déclaré Barash.

Roni Cohen, 25 ans, qui a perdu son père à l’âge de 12 ans, a reçu deux bourses lundi : une bourse pour ses études universitaires et une bourse en reconnaissance de son service actuel dans la réserve de Tsahal, où elle sert comme instructrice d’armes à feu.

« Lorsque nous étions enfants, nous avons vraiment ressenti l’influence de l’organisation. Perdre un parent quand on est enfant est un événement majeur, et le fait d’avoir une communauté d’autres enfants qui vivent la même chose est très fort », a-t-elle déclaré.

« Les bourses d’études aident vraiment […] Toute la situation affecte les gens différemment, mais c’est une année très difficile, très éprouvante. »

Lors du spectacle de clôture de Ben Ari, Nahumson a déclaré qu’il n’avait « jamais vu autant d’orphelins souriants ».

« Nous comprenons qu’il faut s’accrocher à la vie, qu’il faut continuer à vivre, et c’est à partir de là que nous célébrons avec eux. »

Selon Nahumson, le soutien apporté aux familles endeuillées va au-delà de l’aide psychologique, sociale et matérielle. « Pour les soldats actuellement à Gaza, ils ont besoin de savoir que si, à Dieu ne plaise, il leur arrive quelque chose, leurs familles recevront de l’aide […] Nous avons également un rôle à jouer dans la sécurité de l’État d’Israël, car le fait de savoir cela aide les soldats à rester forts. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.