Des centaines de personnes assistent aux funérailles des victimes d’Otniel
Rechercher

Des centaines de personnes assistent aux funérailles des victimes d’Otniel

"Nous n'avons pas peur, nous ne céderons pas et nous ne battrons pas en retraite", a assuré Reuven Rivlin

Le rabbin Yaakov Litman, qui a été assassiné avec son fils Netanel dans un attentat terroriste près de Hébron en Cisjordanie, le 13 novembre 2015 (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)
Le rabbin Yaakov Litman, qui a été assassiné avec son fils Netanel dans un attentat terroriste près de Hébron en Cisjordanie, le 13 novembre 2015 (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)

Plusieurs centaines de personnes ont assisté aux funérailles d’un père et de son fils tués dans une attaque terroriste près de l’implantation d’Otniel hier, a signalé Walla News.

Parmi les personnes présentes aux funérailles, il y avait le maire de Jérusalem, Nir Barkat, le président, Reuven Rivlin, et le Grand Rabbin, David Lau.

Le président Rivlin a pris la parole à l’enterrement de Rabbi Yaakov Litman, et son fils Netanel Litman, qui ont été assassinés dans un attentat vendredi près du mont Hébron. Les deux victimes ont été inhumées côte à côte dans le cimetière Har Hamenuchot de Jérusalem.

Le président Rivlin a déclaré : « Mon cher Rabbi Yaakov, nous ne nous sommes jamais rencontrés et ce n’est seulement que ce soir tandis que le Shabbat se termine, que j’en ai appris sur votre personnalité, vos capacités en tant que professeur. Il y a tellement de pureté simple et la puissance pure de ceux qui choisissent d’enseigner aux jeunes esprits. Il y a un énorme sentiment de [mener une] mission, un dévouement, un engagement profond, d’amour et de foi ».

AU sujet de Netanel, le président a parlé de son travail bénévole courageux en tant qu’ambulancier et de ses aspirations pour sa formation en tant que médecin et de sauver des vies. « Comme vous l’avez fait en tant que bénévole avec les ambulances Magen David Adom, pendant les moments de douleur et de choc, vous avez continué à sauver des vies, jusqu’au moment de votre mort aux mains de mauvais meurtriers ».
 
Le président a souligné le lien profond entre le peuple d’Israël et Hébron et a réitéré la position ferme d’Israël contre le terrorisme.

« Le berceau des implantations juives pendant des générations, a pris plusieurs de nos fils et filles, mais cela ne nous affaiblira pas. Nous n’avons pas peur, nous ne renoncerons pas et nous ne battrons pas en retraite. L’histoire de notre nation est étroitement liée à cette terre. Ces événements nous rappellent tous les jours, que notre présence ici ne peut pas être tenue pour acquise. De 1929 jusqu’à 2015, même quand notre sang, le sang des pères et des fils est versé, nous nous rappelons que nos racines sont plantées dans la terre de ce pays ».
 
Le président a poursuivi en faisant référence aux attaques terroristes qui ont eu lieu à Paris. Il a déclaré : « Je ne fais de distinction entre le terrorisme et le terrorisme. Il n’y a aucun terrorisme qui est justifiable. Il n’y a pas un terrorisme qui est plus justifié ou moins justifié. Les scènes de mort et de bain de sang que nous avons vues à Paris, dans l’ensemble du Moyen-Orient, et ici, dans notre pays, devraient servir d’avertissement pour nous tous. Que ce soit à Paris ou Hébron, Jérusalem ou New York, nous devons combattre dans une lutte acharnée et obstinée contre ceux qui massacrent des innocents, contre ceux qui assassinent de sang-froid ».
 
« Ce matin, nous avons lu dans la Torah la bénédiction d’Isaac à Ésaü, ‘vivre par l’épée’. Nous ne voulons pas vivre par l’épée. Cela n’a jamais été notre objectif. Nous ne vivrons pas par l’épée, mais nous allons vivre avec l’épée. Nous allons nous défendre avec courage, et nous nous tiendrons sur la ligne de front de la guerre mondiale contre le terrorisme fondamentaliste et ses ramifications ».

Le Premier ministre Banjamin Netanyahu s’est également entretenu avec Noa Litman, l’épouse de Rabbi Yaakov Litman et mère de Netanel Litman, qui ont été assassinés hier dans un attentat terroriste près d’Otniel.

Le Premier ministre a présenté ses condoléances et celles de la nation pour cette terrible perte. Noa Litman lui a dit qu’une ambulance du Croissant-Rouge s’est arrêtée sur les lieux de l’attaque, mais n’a apporté aucune assistance aux blessés et a dit à la famille d’appeler le Magen David Adom.

Le Premier ministre Netanyahu a chargé le ministère des Affaires étrangères de déposer une vive protestation au Comité international de la Croix-Rouge, qui est responsable du Croissant-Rouge et de demander des explications sur les raisons pour lesquelles ils ont abandoné des Juifs blessés en violation de toutes les normes humaines et civilisées.

« Si les choses sont bien comme ils me semblent aujourd’hui, l’État d’Israël prendra des mesures appropriées contre le Croissant-Rouge », a déclaré le Premier ministre.

Pendant ce temps, des dizaines de résidents d’implantation ont organisé des émeutes près de l’entrée de la ville palestinienne de Naplouse, bloquant la route et jetant des pierres sur les véhicules qui passent, apparemment en représailles à l’attaque meurtrière.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...