Des centaines de personnes aux funérailles de Yaffa Glick
Rechercher

Des centaines de personnes aux funérailles de Yaffa Glick

Le décès de Yaffa Glick a entraîné une crise entre l'opposition, Yisrael Beytenou et la coalition à la Knesset à l'occasion du vote sur la fermeture des petits commerces à Shabbat

Yehuda Glick, à droite, et son épouse posent pour une photo au centre médical de Shaare Zedek à Jérusalem le 13 novembre 2014 (Autorisation de la famille via  Flash90)
Yehuda Glick, à droite, et son épouse posent pour une photo au centre médical de Shaare Zedek à Jérusalem le 13 novembre 2014 (Autorisation de la famille via Flash90)

Des centaines de personnes ont assisté lundi aux funérailles de Yaffa Glick, l’épouse du député du Likud Yehudah Glick, décédée dans la matinée.

Dans l’assistance, se trouvaient des ministres du gouvernement et des députés issus de la coalition comme de l’opposition.

Yehudah Glick a fait l’éloge de sa femme lors de ses funérailles et affirmé qu’elle lui avait « appris à aimer ».

Yaffa Glick, décédée lundi, était dans le coma depuis six mois après avoir subi un grave accident vasculaire cérébral. Elle avait 51 ans.

« Tout ce que j’ai est grâce à toi », a déclaré le député en larmes durant la cérémonie, cet après-midi, au cimetière de Har Hamenuhot à Jérusalem.

Il a affirmé qu’elle lui avait appris à être sincère quand il disait « merci » et à réfléchir de quelle façon il pouvait être reconnaissant envers les gens. « Tu m’as appris à ne pas dire ‘comment allez-vous’ sans vraiment se soucier de la personne », a-t-il affirmé.

« Ce n’est pas un hasard que tu attirais toutes les personnes ‘invisibles’ », a-t-il poursuivi. « Nous allions à un mariage, soudainement tu disparaissais et je finissais par te retrouver assise avec quelqu’un sur le côté. Je te demandais si tu connaissais cette personne, et tu répondais : ‘Non, mais j’ai vu qu’elle était seule et que quelque chose pesait lourdement sur sa conscience, alors je suis venue lui parler. »

Il a parlé du sentiment de gratitude qu’ils avaient tous les deux, ce qui les a amenés à adopter deux enfants en plus de leurs six enfants.

Yaffa Glick a subi un grave accident vasculaire cérébral le 23 juin, peu avant le début du Shabbat. « Ce Vendredi, quand l’accident vasculaire cérébral s’est produit, tout le monde s’est aussitôt inquiété car ils n’ont pas reçu leur habituel ‘Shabbat Shalom’ sur WhatsApp », a déclaré Glick dans son éloge funèbre.

Il a remercié tous ceux qui ont assisté aux funérailles, « de gauche comme de droite, Juifs comme Arabes, au sein du parti et en dehors ».

Plus tôt, Glick a annoncé la mort de sa femme sur Facebook, partageant des photos de « l’amour de ma vie ».

לפני דקות אחדות אהבת חיי החזירה נשמתה לבוראהברוך דיין האמת 😢😢😢

Posted by Yehudah Glick on Sunday, 31 December 2017

Yehuda Glick a été victime d’une tentative d’assassinat en 2014 en raison de son militantisme en faveur de la prière juive sur le site du mont du Temple. Sa femme avait été hospitalisée dans la même salle où il avait été soigné. Après son accident vasculaire cérébral il y a six mois, le législateur avait tweeté que, suite à la fusillade dont il avait été victime, « elle avait demandé des prières pour [lui]. Maintenant, après un grave AVC, elle a besoin de vos prières. » Il a également affirmé qu’il avait prié pour son rétablissement lors d’une visite au mont du Temple en août, malgré l’interdiction des prières juives sur le lieu saint.

Le décès de Yaffa Glick a dressé un certain nombre de partis de la coalition contre l’opposition et le parti Yisrael Beytenu du ministre de la Défense Avigdor Liberman, qui ont refusé qu’un parlementaire puisse sauter le vote final, dans la même journée de lundi, d’un projet de loi qui fermerait les commerces de proximité le samedi pour compenser l’absence de Glick.

Quelques heures avant les funérailles de sa femme, Glick s’est servi de Twitter pour implorer les législateurs de ne pas transformer son deuil en bataille politique.

« Je vous prie que les funérailles de ma chère épouse ne fassent pas l’objet d’un combat politique. S’il vous plaît, apportons de l’amour et de l’énergie positive. »

La mort de Yaffa Glick a été accueillie par une vague de condoléances venant de tous les horizons politiques.

« Mes condoléances au député Yehudah Glick suite à la mort de son épouse Yaffa », a tweeté le président Reuven Rivlin. « Ensemble avec tout le peuple d’Israël, j’ai suivi sa triste histoire et j’ai été impressionné par le dévouement de la famille. »

Dans un communiqué, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré avoir parlé avec Glick pour lui transmettre ses condoléances.

« Ensemble, avec tout le pays, nous pleurons sa mort et envoyons de la force à lui et sa famille dans ces temps de profonde tristesse », a-t-il dit.

Le député du Likud Amir Ohana, qui a servi comme garde du corps bénévole pour Glick à l’hôpital durant son rétablissement (et avant que les deux n’entrent à la Knesset), a également rendu hommage à Yaffa Glick.

« J’ai appris à la connaître pendant les moments difficiles, après la tentative d’assassinat contre Yehudah », a écrit Ohana sur Twitter. « ‘Une âme tissée de fil d’acier et de soie’, écrivait Jabotinsky à propos des femmes : une description faite sur mesure pour Yaffi. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...